Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

ECONOMIE

L’Assemblée nationale a adopté ce mardi 18 décembre 2018, le budget de l’Etat gestion 2019. Il se chiffre en recette en 1954,5 milliards de F CFA contre des dépenses prévisionnelles de 2213,290 milliards de F CFA soit un déficit de plus de 259 milliards de F CFA.

Le projet de loi portant exécution du budget gestion 2019 a été voté à 88 voix pour et 38 contre. De ce budget, on peut retenir que l’exécutif privilégié les ressources propres qui s’élèvent à plus de 1697 milliards de nos francs. Les dépenses de fonctionnement occupent près de 71% des dépenses totales avec une prédominance de la masse salariale qui s’élève à environ 836 milliards. Les dépenses d’investissement s’élèvent quant à elles à près de 28% du budget total.

Budget de la défense et de la sécurité en hausse…

Compte tenu du contexte sécuritaire délétère lié aux attaques terroristes, le budget du ministère en charge de la sécurité et celui en charge de la défense nationale a été revu à la hausse.

Ainsi, le département voit son budget passé de plus de 71 milliards à plus de 99 milliards de F CFA soit une hausse de près 38%. Celui de la défense passe de plus de 169 milliards à plus de 209 milliards  soit une hausse de près de 23%.

Les fonds communs désormais encadrés

Autre caractéristique de ce budget 2019 : les fonds communs sont désormais encadrés selon les explications de la ministre en charge de l’Economie et des Finances, Rosine Sori/Coulibaly reçu sur le plateau de la télévision nationale.

« Ces fonds communs seront plafonnés. Ils ne peuvent en aucun cas dépassés 25% du salaire du travailleur » a fait savoir la cheffe du département des Finances. A coté de cela, elle a laissé entendre que l’exécutif a eu le quitus de la Représentation nationale pour des mesures d’accompagnement pour réduire les conséquences de ce plafonnement.  A l’en croire, certains travailleurs avaient contracté des prêts bancaires adossés sur ces fonds communs. « Il était important que le gouvernement puisse prendre cela en charge et nous sommes en train d’y travailler » a-t-elle ajouté.

«  Ce budget est un budget responsable, de vérité et qui appelle tout le monde à contribuer au financement du développement du pays à travers un certain nombre de mesures fiscales » a avancé la ministre des finances.

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir