Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

ECONOMIE

Online training center (OTC)  et la fondation Sciences Campus ont sacrifié une fois de plus leur tradition en tenant pour la cinquième fois leur séminaire pour la certification des spécialistes et des experts en suivi-évaluation des projets et programmes. Débuté le 10 décembre, ledit séminaire a pris fin le 14 décembre 2018 avec la remise des attestions et certificats aux 38 participants de la session.

Cette 5e session du séminaire s’est tenue dans la salle de conférence du Centre d’examen européen. Durant donc les 5 jours du séminaire, les participants venus du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Mali, de la Guinée, du Tchad, du Cameroun, du Sénégal et du Burkina Faso se sont familiarisés avec plusieurs modules entrant dans le cadre du suivi-évaluation des projets et programmes. 

Il s’agit, entre autres,  des outils et cycle complet du projet, de l’analyse, du contrôle et de l’audit, du cadre logique et conceptuel, du marketing, du management et des ressources humaines, du suivi-évaluation à proprement parlé et de la visite du projet. Outre les séances de travaux de groupes,  les participants ont pris part à une conférence débat sur le thème : « les opportunités à postuler aux avis de recrutement à l’international dans le domaine des projets et programmes ».

« Cette formation a pour objectif de certifier les experts et les spécialistes en suivi-évaluation des projets et programmes. Etre certifié, c’est bien car cela donne beaucoup de connaissances, un titre, un certificat qui est très demandé sur le marché. Il faut aussi savoir qu’être expert, c’est aussi continuer à se former parce que dans les projets, il y a beaucoup de défis (…) Nous exhortons donc les participants à continuer à se former dans plusieurs domaines » fait savoir Siaka Gow, coordonnateur de OTC et par ailleurs président de la fondation Sciences campus. 

C’est au cours d’un cérémonial officiel que les impétrants du jour ont reçu leur certificat d’expertise ou de spécialisation avec fierté. Sont de cette cuvée, Adissa Ouédraogo, juriste de formation. : « J’ai décidé de prendre part à ce séminaire pour plusieurs raisons. D’abord, c’est pour un renforcement de capacité. Ensuite pour une ouverture à l’international. A la fin, je peux dire que je suis satisfaite parce que pour une juriste, ce n’était pas évident que ma formation me permette d’aboutir à la certification en suivi-évaluation. Je suis fier de ce que j’ai fait car en arrivant au séminaire, je n’avais aucune idée de ce que c’est le suivi-évaluation. Actuellement, j’ai les bases en la matière et cela me permettra de vulgariser ce que j’ai appris et de le mettre en pratique en milieu professionnel ».

Le présent séminaire a rassemblé 38 participants. Parmi ceux-ci,  17 ont été fait experts et 10 spécialistes. Les autres ont reçu des attestations de formation car étant des étudiants en master en suivi-évaluation des projets et programme.  Le coordonnateur de OTC a surtout précisé que ce type de séminaire se veut aussi un cadre de partage d’expériences entre les participants venant d’horizons divers.  

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé