Aujourd'hui,
URGENT
Nécro: le célèbre saxophoniste camerounais Manu Dibango (86 ans) s’est éteint mardi, de suite de Coronavirus.
Coronavirus: le Niger a enregistré jeudi 19 mars 2020 son premier cas d'infection (ministère de la Santé du Niger). 
Coronavirus: le parlement burkinabè suspend les plénières à l'hémicycle jusqu'au 1er avril 2020.         
Covid-19: une quinzaine de députés français sont contaminés à ce stade. Ce chiffres est peut-être sous-estimé. 
Coronavirus: le Bénin enregistre son premier cas: un Burkinabè arrivé au Bénin le 12 mars 2020.
Covid-19: les syndicats suspendent la marche meeting du 17 mars, mais maintiennent la grève générale du 16 au 20 mars. 
Coronavirus: 15 cas avérés détectés au Burkina Faso à la date du 15 mars 2020 (ministère de la Santé). 
Covid-19: le gouvernement ferme les écoles du Burkina du 16 au 31 mars 2019. 
Mali: la Canadienne Edith Blais et l’Italien Luca Tacchetto enlevés au Burkina Faso en 2018 retrouvés vivants près de Kidal (Minusma). 
Coronavirus: un troisième cas avéré au Burkina Faso, 7 prélèvements en attente de résultats (ministre de la Santé)

ECONOMIE

Online training center (OTC)  et la fondation Sciences Campus ont sacrifié une fois de plus leur tradition en tenant pour la cinquième fois leur séminaire pour la certification des spécialistes et des experts en suivi-évaluation des projets et programmes. Débuté le 10 décembre, ledit séminaire a pris fin le 14 décembre 2018 avec la remise des attestions et certificats aux 38 participants de la session.

Cette 5e session du séminaire s’est tenue dans la salle de conférence du Centre d’examen européen. Durant donc les 5 jours du séminaire, les participants venus du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Mali, de la Guinée, du Tchad, du Cameroun, du Sénégal et du Burkina Faso se sont familiarisés avec plusieurs modules entrant dans le cadre du suivi-évaluation des projets et programmes. 

Il s’agit, entre autres,  des outils et cycle complet du projet, de l’analyse, du contrôle et de l’audit, du cadre logique et conceptuel, du marketing, du management et des ressources humaines, du suivi-évaluation à proprement parlé et de la visite du projet. Outre les séances de travaux de groupes,  les participants ont pris part à une conférence débat sur le thème : « les opportunités à postuler aux avis de recrutement à l’international dans le domaine des projets et programmes ».

« Cette formation a pour objectif de certifier les experts et les spécialistes en suivi-évaluation des projets et programmes. Etre certifié, c’est bien car cela donne beaucoup de connaissances, un titre, un certificat qui est très demandé sur le marché. Il faut aussi savoir qu’être expert, c’est aussi continuer à se former parce que dans les projets, il y a beaucoup de défis (…) Nous exhortons donc les participants à continuer à se former dans plusieurs domaines » fait savoir Siaka Gow, coordonnateur de OTC et par ailleurs président de la fondation Sciences campus. 

C’est au cours d’un cérémonial officiel que les impétrants du jour ont reçu leur certificat d’expertise ou de spécialisation avec fierté. Sont de cette cuvée, Adissa Ouédraogo, juriste de formation. : « J’ai décidé de prendre part à ce séminaire pour plusieurs raisons. D’abord, c’est pour un renforcement de capacité. Ensuite pour une ouverture à l’international. A la fin, je peux dire que je suis satisfaite parce que pour une juriste, ce n’était pas évident que ma formation me permette d’aboutir à la certification en suivi-évaluation. Je suis fier de ce que j’ai fait car en arrivant au séminaire, je n’avais aucune idée de ce que c’est le suivi-évaluation. Actuellement, j’ai les bases en la matière et cela me permettra de vulgariser ce que j’ai appris et de le mettre en pratique en milieu professionnel ».

Le présent séminaire a rassemblé 38 participants. Parmi ceux-ci,  17 ont été fait experts et 10 spécialistes. Les autres ont reçu des attestations de formation car étant des étudiants en master en suivi-évaluation des projets et programme.  Le coordonnateur de OTC a surtout précisé que ce type de séminaire se veut aussi un cadre de partage d’expériences entre les participants venant d’horizons divers.  

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Lors d'un échange direct avec les femmes venues des 13 régions du Burkina le 8 mars 2020 à Ouagadougou, Roch Marc Christian Kaboré a annoncé que le prochain gouvernement sera composé de 30% de femmes. Selon vous, c'est une décision:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé