Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

ECONOMIE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a inauguré officiellement, en fin de matinée, l’échangeur du Nord. Cette infrastructure, qui a coûté 70 milliards de FCFA, va permettre de décongestionner la circulation sur les axes routiers concernés, d’assurer une bonne structuration du réseau de voirie urbaine et d’accroître la sécurité routière dans cette partie de la capitale.

« Aujourd’hui nous devons nous réjouir d’avoir construit cet échangeur qui permet d’assurer la fluidité de la circulation dans la capitale. Cette infrastructure est un enjeu majeur et fait la fierté du Burkina Faso », a indiqué le chef de l’Etat à l’issue de la visite de l’échangeur. Il a soutenu que le gouvernement va continuité dans cette lancée, en vue de désengorger la plupart des grandes voies d’accès à la capitale. 

Les travaux de bitumage et d’amélioration des conditions de transport vont aussi continuer dans d’autres villes comme Bobo-Dioulasso, a ajouté le président du Faso. Il a salué la collaboration et la compréhension des habitants des quartiers riverains qui ont subi les désagréments pendant les trois ans de travaux de construction de l’échangeur du Nord. 

Quatrième échangeur de la capitale après ceux de Ouaga 2000, de l’Est et de l’Ouest, l’infrastructure est composée au total de 14 ponts, cinq passerelles, 22 km de voiries, et 11,3 km de caniveaux. 

Selon le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, l’échangeur du Nord, dont les travaux ont duré 35 mois, s’inscrit dans la vision du président du Faso de doter la capitale Ouagadougou et les autres villes du pays d’infrastructures routières de qualité pour assurer un développement économique harmonieux. Il a par la même occasion annoncé le lancement prochain des travaux de construction d’un pont sur barrage numéro 2 à Ouagadougou dans la même dynamique de facilitation du transport dans la capitale, ainsi que la construction et la réhabilitation de grandes routes pour désenclaver plusieurs localités du pays. 

Le représentant de la population, le Naaba Kiba de Tampouy a salué la réalisation de cet ouvrage qui va contribuer à faciliter le trafic routier dans les arrondissements 2, 3 et 4 de Ouagadougou. 

Pour le maire de la capitale, Armand Pierre Béouindé, la réalisation de cet échangeur était une nécessité à cet endroit de la ville qui est un carrefour entre deux routes nationales (RN2 et RN22), une voie ferrée, deux barrages et plusieurs routes secondaires.  L’infrastructure, réalisée par l’entreprise SOGEA SATOM, est le plus grand échangeur du Burkina Faso.

 

Direction de la communication de la présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé