Aujourd'hui,
URGENT
Politique: le groupe parlementaire dissident de l'UPC a changé de dénomination et s'appelle désormais Groupe parlementaire RD (UPC)
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)

La ministre Hadja Ouattara/Sanon (Photo:aouaga.com)

ECONOMIE

Cette chronique du gouvernement est consacrée à la tenue à Ouagadougou de la 14e édition de la Semaine nationale de l’Internet du 20 au 24 novembre 2018 sous le thème : « Innovation numérique pour la transformation structurelle de l’économie et de la société ».

« Innovation numérique pour la transformation structurelle de l’économie et de la société », tel est le thème de la 14ème édition de la Semaine Nationale de l’Internet et des TIC qui se tient du 20 au 24 novembre 2018.

Le thème de cette manifestation annuelle dédiée au secteur des TIC témoigne de la volonté du gouvernement du Burkina Faso de faire du numérique, un levier important de la transformation structurelle de l’économie nationale et de la société burkinabè. Le Programme National de Développement Economique et Social (PNDES) traduit clairement cette volonté à travers son objectif stratégique 4 de l’axe 3 intitulé : « développer des infrastructures de qualité et résilientes, pour favoriser la transformation structurelle de l’économie ».

Cette prise en compte du numérique dans le référentiel national de développement se fonde sur le consensus mondial que les TIC sont au cœur de la compétitivité des nations et des entreprises et constituent le principal moteur de l’atteinte des Objectifs de Développement Durables (ODD).

Pour ne pas rester en marge de l’évolution une stratégie de développement du numérique a été élaboré. Elle se donne comme vision selon laquelle « A l’horizon 2025, le Burkina Faso dispose d’une économie numérique compétitive qui impacte positivement, durablement et de façon inclusive, le développement du pays ».

Le numérique : facteur de transformation économique

Dans le jargon économique, l’ensemble des activités liées aux TIC tel que le télémarketing, le télé-secrétariat et la vente par Internet, renvoient à l’expression « nouvelle économie », signifiant les nouveaux acteurs (les start-up) et modèles économiques nés dans un contexte de mondialisation des échanges et d’ouverture des marchés.

Au Burkina Faso, la dématérialisation des actes administratifs poursuit son bonhomme de chemin. Elle se constate dans tous les secteurs et notamment dans les finances (impôts, douane), dans la fonction publique (inscription aux concours, guichet virtuel de l’administration, etc.), dans l’éducation (inscription des étudiants en ligne), etc. Les TIC bouleversent nos habitudes de production et de consommation, bref, nos rapports à l’environnement et nos relations interpersonnelles.

En vue de profiter pleinement des opportunités de développement qu’offrent les TIC, le gouvernement burkinabè a initié un certain nombre de projets de développement d’infrastructures et d’applications numériques dont la mise en œuvre contribuera à moderniser l’administration et la société burkinabè.

Ainsi, le Ministère du Développement de l’Economie Numérique et des Postes assure la mise en œuvre des projets et programmes en vue d’atteindre le tout numérique au Burkina Faso.

Le Projet backbone pour le maillage du territoire national

Le Projet backbone national des Télécommunications (PBNT) vise à réaliser  dans notre pays un réseau dorsal national des télécommunications en fibre optique ou réseau « Backbone ».

Ce projet a été initié en tenant compte de la nécessité d’assurer un aménagement numérique équilibré par un maillage de l’ensemble du territoire national en fibre optique, communément appelée réseau routier numérique. Sur un besoin total de Dix mille kilomètres de fibres optiques, 2001 Kilomètres sont déployés à la faveur de la mise en œuvre de la première phase dont le lancement est intervenu le 10 décembre 2017 à Gaoua sous le très haut patronage du Président du Faso.

Le projet Régional d’infrastructures de Communication pour l’Afrique de l’Ouest (PRICAO)

Ce projet a pour objectif de connecter le Burkina Faso au même titre que les autres pays d’Afrique de l’Ouest à l’infrastructure mondiale de fibre optique de large bande et d’améliorer la qualité de la connectivité régionale et internationale du pays.

Au plan national outre  les réalisations dans certaines villes du Burkina Faso, les acteurs du domaine ont été organisés en vue de s’adapter à la nouvelle donne.

Une Société Coopérative Simplifiée (SCOOPS) dénommée PAV-BURKINA, regroupant les Opérateurs de Télécommunications et les Fournisseurs d’accès internet et l’Etat, a été créée pour la gestion de l’infrastructure et de la capacité.

Le projet e-Burkina pour promouvoir entrepreneuriat numérique

Le projet e-Burkina est né de la coopération entre le Burkina Faso et la Banque mondiale. Il a démarré ses activités suite à la mise en vigueur du projet en juin 2017 pour une période de cinq (5) années. Ce projet ambitionne renforcer les initiatives nationales entreprises dans le secteur des TIC en vue d’améliorer l’ouverture des données, le développement des applications transversales et services en ligne et la promotion de l’entreprenariat numérique. Il repose sur les principaux chantiers d’infrastructures que sont le RESINA, le PADTIC/BKF-021, le       G-Cloud, le PRICAO et le Backbone national de télécommunications. Ces infrastructures serviront de socles pour la mise en place des plateformes et des applications métiers au profit de l’administration, des entreprises et des citoyens.

La Semaine nationale de l’internet 2018

La 14ème édition de la Semaine nationale de l’internet (SNI) qui va se tenir du 20 au 24 novembre 2018 est une occasion pour les responsables politiques, les acteurs de l’écosystème du numérique, de se pencher sur les voies et les moyens pour asseoir une économie numérique novatrice, capable de moderniser notre économie et notre société.

Outre les ateliers thématiques, cette édition prévoit dans son programme, une journée sans papier, une journée des logiciels libres, une journée des communautés du numérique, le forum « Femme, numérique et développement », sans oublier la Nuit des TIC, une soirée gala au cours de laquelle le ministère en charge des TIC récompense les acteurs les plus méritants de l’écosystème du numérique. A ces activités, s’ajoute le Salon International des TIC de Ouagadougou (SITICO). En prélude à la SNI une campagne d’initiation à l’internet est en cours depuis trois mois à travers le Burkina Faso au profit du public jeune et sera couronné par un apprentissage grand public au cours du déroulement de l’évènement. Ces activités devraient permettre aux amateurs et aux initiés de parler numérique, ses avantages et ses inconvénients.

Ministère du Développement et de l’Economie Numérique et des Postes

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé