Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: Paul Daumont et Awa Bamogo en bronze aux championnats d’Afrique de cyclisme (AIB)
Burkina: les deux enseignants enlevés le 11 mars dernier sur l'axe Djibo-Kongoussi ont été assassinés ce lundi 18 mars
France: le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, accusé de non dénonciation d'actes pédophiles
Kazakhstan: le président Noursoultan Nazarbaïev annonce sa démission après près de 30 ans de pouvoir
Mozambique: le bilan humain du cyclone «pourrait dépasser les 1000 morts»
Musique: le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur mineure
Mozambique: la ville de Beira terrassée après le passage du cyclone Idai, 73 morts comme bilan provisoire
Golf: le Burkina Faso remporte la « Ryder cup 2019 » devant le Japon
Burkina: Trois morts et des blessés dans l’attentat à la mine dans la Komandjari, Est du pays (AIB)
Pays-Bas: fusillade dans un tramway, au moins un mort plusieurs blessés

ECONOMIE

En tout, 4 810 litres d'huile raffinée de qualité douteuse et 175 litres d'huile brute ont été saisis à la suite d’un contrôle de la régularité des unités de production d'huiles alimentaires à Bobo Dioulasso, selon un communiqué du ministère en charge du Commerce.

L’opération, menée par la Brigade mobile de contrôle du ministère en charge du Commerce -à une date non précisée-, entrait dans le cadre de la protection du tissu industriel et économique du pays. Elle a également permis de saisir du matériel servant à la transformation artisanale de l’huile.

Au total, dix unités de production d'huiles alimentaires et d'aliments pour bétail irrégulières ont été recensées et contrôlées. Quatre de ces unités ont été mises sous scellés tandis que et six unités ont été purement et simplement démantelées. 

«L'implantation d'unités industrielles clandestines et les pratiques frauduleuses, sont contraires à la réglementation économique et seront réprimées conformément à la loi», rappelle le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat.

Le secteur de l’huilerie au Burkina Faso fait face à une mévente qui menace l’existence des usines régulièrement installées et les emplois. Les acteurs du domaine estiment à 10 milliards de FCFA la valeur des stocks invendus. 

Fin septembre, le Réseau des importateurs et distributeurs d’huiles alimentaires avait rencontré le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat afin de lui soumettre des propositions de solutions pour résoudre la crise.

Dans la foulée, le gouvernement a adopté un décret  intégrant l’huile alimentaire, l’oignon, les pneus et la pomme de terre parmi les produits soumis à une autorisation d’importation.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé