Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

ECONOMIE

Le gouvernement burkinabè va introduire une loi de finance rectificative portant sur le budget exercice 2018. Ce réajustement budgétaire selon les explications de l’exécutif est « lié aux difficultés d’exécution du budget au premier semestre liées notamment aux attaques terroristes et aux mouvements sociaux dans certains départements ministériels comme l’éducation, la santé ou les finances ».

Remis Fulgance Dandjinou, porte parole du gouvernement a expliqué ce mercredi 10 octobre 2018 à l’issue du Conseil des ministres  qu’en plus de ces difficultés, des engagements ont été également pris avec des partenaires sociaux suite à la grogne sociale de 2017 et 2018, entrainant un surplus budgétaire de 93 milliards de FCFA.

« Pour ce faire, des aménagements ont été faits au niveau du budget mettant en avant les dépenses à caractère prioritaire. Il s’agit notamment de la gratuité des soins au profit de la femme et de l’enfant, la défense et la sécurité et l’opérationnalisation de la caisse de dépôt », a expliqué le porte-parole du gouvernement. Par conséquent, tous ces aménagements ont engendré de nouvelles dépenses évaluées à près de 105 milliards de FCFA.

Aussi dans cette nouvelle configuration du budget, le niveau de déficit budgétaire passe de plus de 423 milliards de FCFA  à plus 396 milliards de FCFA soit une amélioration de 6,42%. Avec le réajustement, la nouvelle configuration du budget se présente comme suit : au niveau des recettes, les prévisions ajustées se chiffrent à plus de 1 795 milliards de F CFA contre  plus de 2 018 milliards de F CFA dans la loi de finances initiale. Quant aux dépenses budgétaires, les prévisions ajustées s’élèvent à plus de 2 191 milliards de F CFA, contre plus de 2 441 milliards de F CFA dans la loi de finances initiale.

Source : DCPM/MCRP et Conseil des ministres

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé