Aujourd'hui,
URGENT
Burkina Faso : Morgan Henry, un sergent-chef de Barkhane retrouvé mort dans son campement le 16 février. Cause inconnue, enquête ouverte. 
Burkina: Le Premier ministre, Christophe Dabiré, effectue, les 14 et 15 février 2020, une visite officielle dans la région du Sud-Ouest. 
Yagha: un Pasteur et des membres de sa famille -dont ses enfants- exécutés ce 13 février 2020  par des hommes armés non identifiés. 
Fada N'Gourma : 8 assaillants abattus et un autre capturé le 10 février 2020 dans l'attaque contre le poste de gendarmerie de Tanwalbougou.
Chine: le nombre de personnes contaminées par le coronavirus a dépassé 20 400, le virus a tué 425 personnes.  
USA: Le célèbre basketteur Kobe Bryant est mort dans un accident d'hélicoptère. Il était âgé de 41 ans.
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale

ECONOMIE

Ceci est un communiqué de presse de la Délégation de l'Union Européenne au Burkina Faso portant sur l'inauguration ce vendredi 5 octobre 2018 de l'interconnexion électrique de 225 Kv entre le Ghana et le Burkina Faso.

Ce 5 octobre 2018 est inaugurée  l'interconnexion électrique 225 kV entre Bolgatanga au Ghana  et Ouagadougou, au poste de Zagtouli, en présence de S.E.M. Roch Marc Christian Kaboré, Président du Faso, de S.E.M. Nana Ado Dankwa Akufo-Addo, Président de la République du Ghana,  ainsi que d'autres hautes personnalités. 

La ligne d'interconnexion 225 kV entre les deux pays (188Km) est fonctionnelle depuis juin 2018. Elle aura un impact majeur sur la qualité de service de la SONABEL, (permettant de réduire les délestages causés par déficit énergétique). A terme, elle pourra fournir une puissance de 100 MW, ce qui représentera presque un tiers de la capacité de production installée au Burkina Faso (358 MW). 

L'interconnexion permet à la SONABEL de diversifier les sources d’importations d’énergie vers le Burkina Faso. Elle a aussi un effet positif sur la santé financière du budget de l'Etat burkinabè, à travers la réduction des subventions sur les combustibles. Elle permet ainsi une meilleur maîtrise du coût de revient de l'électricité. 

Le projet a financé l'électrification de 25 villages le long de la tracée de l'interconnexion à travers deux sociétés burkinabés, fournissant ainsi de l'électricité à près de  3.500 nouveaux ménages, soit plus de 21.00 personnes, notamment en milieu rural.

D'un coût global de 55,6 milliards FCFA, l'interconnexion électrique est soutenue financièrement par la Banque Mondiale à hauteur de 21 milliards FCFA, par la Banque Européenne d’Investissement (BEI), pour un montant de 15,3 milliards FCFA, par l'Agence Française de Développement (AFD) pour un montant de 16.3 milliards FCFA, ainsi que  par la SONABEL à hauteur de 1,7 milliards FCFA et par GRIDco pour un montant de 1,3 milliards FCFA. Le projet d'interconnexion a été mis en œuvre conjointement par la SONABEL et GRIDCo, la société publique de transport d’électricité du Ghana. L'Union européenne a appuyé les concours de la BEI et de l'AFD par des bonifications d'intérêt et de l'assistance technique à hauteur de 9.3 milliards de FCFA. Le Trésor Publique Français a aussi contribué par des bonifications d'intérêt.

Par ailleurs, le Burkina Faso souhaite mettre en œuvre le projet "Dorsale Nord" d''interconnexion de 330 kV entre le Nigéria, le Niger, le Bénin, le Togo et le Burkina Faso, et un vaste programme d’énergie solaire comprenant  plusieurs centrales photovoltaïques dans le pays, afin d'augmenter l'offre en électricité, gage de développement économique et social. 

Ces projets répondent aux priorités fixées par le Gouvernement burkinabè concernant la politique renforcée d'accès à l'énergie dans le cadre du Plan National de Développement économique et Social (PNDES), auquel les mêmes partenaires apportent leur appui. 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé