Aujourd'hui,
URGENT
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)
Turquie: le pasteur américain Andrew Brunson a été libéré
Burkina: le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) appelle à « l’union sacrée pour la défense de la patrie »
OIF: la Rwandaise Louise Mushikiwabo désignée secrétaire générale par concensus
Espace: Atterrissage d'urgence d'une capsule Soyouz après un problème au décollage, les deux astronautes sortent indemnes (RFI)
Burkina: la famille du Dr Eliott captif depuis 1000 jours  lance un appel à ses ravisseurs
Diplomatie: Julie Payette, Gouverneure générale du Canada effectuera une visite d'Etat au Burkina Faso du 23 au 26 Octobre 2018
Mali: poursuite de la grève illimitée des magistrats après 11 semaines de débrayage

ECONOMIE

Ceci est un communiqué de presse de l’Unité de coordination de la formulation du second compact relatif au démarrage des activités préparatoires de la phase 4 qui débute en septembre 2018. 

Après l’atelier de validation des propositions de projets du second Compact, l’Unité de coordination de la formulation du second compact du Burkina Faso (UCF-Burkina), en collaboration avec l’équipe-Pays du MCC, a entamé les préparatifs de la phase 4 du processus de formulation dudit compact. Cette phase, intitulée « développement du programme », démarre effectivement en septembre 2018 et est la plus longue avec une échéance prévue en avril 2019. Il s’agira de lancer des études de faisabilité et de rentabilité économique de chacun des projets proposés, y compris les études d’impact environnemental et social. 

Ces activités préparatoires concernent, entre autres, le lancement des études préliminaires prévues par la partie nationale, la collecte des données nécessaires aux études de faisabilité,  l’identification des sites potentiels d’implantation des projets d’infrastructures énergétiques et, subséquemment, des zones d’intervention potentielles du programme, l’évaluation préliminaire des taux de rentabilité économique des projets proposés, etc. 

Dans ce cadre, quatre missions ont été effectuées par les experts du MCC dans notre pays sur les aspects liés au genre et inclusion sociale, aux infrastructures de production et de transport d’électricité, aux institutions et à la règlementation du domaine de l’électricité.

1. Mission  Genre et inclusion sociale (GIS) du MCC du 13 juin au 26 juillet 2018

Au cours de cette mission, Krista Rigalo, experte GIS du MCC et Kiari Liman-Tinguiri, consultant GIS pour le MCC, ont eu des séances de travail avec plusieurs parties prenantes afin d’évaluer la dimension GIS dans les propositions de projets du compact 2 (ministère en charge de la femme, acteurs du domaine de l’EFTP, SONABEL, bénéficiaires potentiels, acteurs des projets, femmes du domaine de l’électricité, etc.). 

La prise en compte de l’impératif d’inclusion sociale et de genre dans les projets du second compact du Burkina Faso a été, à l’évidence, une préoccupation centrale de l’équipe de l’Unité de coordination de la formulation du Compact 2. Ainsi, comme l’a reconnu le MCC, la qualité du travail accompli sur cette dimension de l’élaboration des projets augure d’un compact dont le bénéfice sera inclusif, en particulier pour les femmes. 

2. Deuxième mission de consultants Tetra Tech du MCC du  25 juin au 06 juillet 2018

Les consultants de Tetra tech en mission pour le compte du MCC, Kathleen Mc Laughlin (spécialiste inclusion sociale et réinsertion), Yves Pleau (spécialiste transport et distribution), Ronnie Murphy (spécialiste transport), André Larocque et Claude Buisson (experts institutionnels) se sont surtout intéressés aux aspects infrastructures, cadre institutionnel de l’énergie et développement des compétences dans le domaine de l’électricité. A cet effet, ils ont rencontré les parties prenantes à Ouagadougou (ministère en charge de l’énergie, ministère en charge de l’environnement, SONABEL, SONABHY, Direction de la dette publique, Direction des PPP, Direction générale de la mine et géologie, etc.). Ils sont aussi sortis sur le terrain avec l’équipe de l’UCF-Burkina et certaines parties prenantes notamment la SONABEL et le FDE. 

 A Ouagadougou, le 26 juin 2018, l’équipe a visité différents sites potentiels pour les investissements du compact (postes, tracés de lignes, …). 

A Kongoussi, le 27 juin  2018, la mission a fait les premières prospections sur les opportunités et les contraintes de la proposition de réalisation de la liaison Kaya-Kongoussi et d’une centrale solaire photovoltaïque (PV). La mission a rencontré le Haut-commissaire de la Province du Bam, visité la mine Bissa Gold et fait un parcours de reconnaissance sur le tracé Kongoussi-Kaya.

 A Bobo-Dioulasso, Diébougou et Gaoua, du 1er au 4 juillet 2018, la mission a fait les premières prospections sur les opportunités et les contraintes des propositions de réalisations suivantes : 

- renforcement du réseau de transport et de distribution de la ville de Bobo-Dioulasso ; 

- construction de la liaison HT 225 kV Diébougou-Gaoua et du poste 225 kV à Gaoua ; 

- construction d’une centrale solaire PV de 50 MWc à  Gaoua.

Ainsi, elle a rencontré les autorités locales à Bobo-Dioulasso et Gaoua, et visité des sites des futures infrastructures proposées dans le cadre du Compact 2 (Sabou, Makognédougou, Diébougou, Gaoua et Pa). Cette prospection servira à mieux affiner le choix des couloirs et les sites devant abriter les différentes infrastructures.

 A Ouagadougou, du 2 au 6 juillet 2018, les experts institutionnels de la mission ont eu des séances de travail productives avec la SONABEL et la SONABHY dans l’optique d’envisager des pistes de solutions pour réduire, voire supprimer à terme, la subvention de l’Etat à la SONABEL et créer ainsi les conditions d’un équilibre durable des comptes de celle-ci. 

Ils ont également rencontré les acteurs institutionnels en charge de la promotion des productions indépendantes d’électricité, notamment le Ministère en charge de l’énergie, la Direction du partenariat-public-privé (D-PPP) et la Direction de la dette publique (DDP), afin d’envisager les conditions de l’engagement efficient du secteur privé dans le segment de la production d’électricité.

3. Mission  du directeur pays du MCC (Country Team Leader) du 1er au 8 juillet 2018 

Le directeur pays du MCC pour le Burkina, M. Michael Simsik a séjourné à Ouagadougou du 2 au 6 juillet 2018. En marge des concertations avec l’équipe de l’UCF-Burkina, il a rencontré certains PTF  intervenant dans le secteur de l’énergie pour discuter de la coordination de leurs interventions sur le terrain. Il a également rencontré les parties prenantes gouvernementales (ministère de l’Energie, ministère de l'Economie) pour discuter des études à lancer, du rôle potentiel du secteur privé, etc. 

Le directeur pays a également tenu des séances de travail avec l’UCF-Burkina et les consultants de Tetra Tech sur les différentes éléments contenus dans les propositions de projets, leurs observations liminaires les réformes proposées, etc. afin de demeurer en cohérence non seulement avec les priorités du Gouvernement burkinabè.

4. Mission  Performance environnementale et sociale (PES) du MCC du 25 juillet au 3 août 2018

Cette mission, comprenant Brian Pattullo, expert ESP du MCC et Josée Lemieux consultante en du MCC en charge des questions de réinstallation, a pour centres d’intérêt les questions liées (i) à l’acquisition des terres en vue de l’implantation des sites potentiels des travaux et (ii) aux problématiques de réinstallation des populations qui pourraient être impactées par lesdits travaux.

A cet effet, la mission a eu des séances de travail, aussi bien avec la SONABEL, qu’avec le ministère en charge de l’environnement (notamment à travers le BUNEE). Elle a aussi visité les zones d’intervention potentielles du projet 3 (sites des postes et couloirs lignes HT de Bobo et Dédougou), rencontré les Autorités locales de la région de la Boucle du Mouhoun et échangé avec les responsables en charge des questions ESP et de l’énergie de ENDEAVOUR MINING de la mine de Houndé Gold.

5. Agenda : voyage d’étude des experts de l’UCF-Burkina au MCA Bénin2  du 6 au 9 août 2018

L’objectif de ce voyage d’étude est de partager l’expérience du MCA-Bénin2 en termes d’enjeux, de défis et de leçons apprises dans la formulation d’un programme énergétique, afin de pouvoir soumettre un programme de qualité dans les meilleurs délais. 

L’UCF-Burkina, 

formuler un compact de qualité, participatif et inclusif dans des délais satisfaisants !

Contact presse

Isabelle TIENDREBEOGO

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tél. : (226) 25 49 75 75

Cel. : (226) 70 21 93 02

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Depuis quelques jours, le gouvernement a entamé une opération de retrait des enfants vivant dans la rue. Cette opération a-t-elle des chances de succès?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé