Aujourd'hui,
URGENT
Ghana: le gouvernement décrète une semaine de deuil national après le décès de Kofi Annan
ONU: l'ancien secrétaire général, Kofi Annan est décédé à l'âge de 80 ans
Soum: un militaire perd la vie dans une opération de déminage (Burkina 24)
Inde: le bilan des inondations s’élève actuellement à plus de 324 morts et des centaines de milliers de déplacés
Tuy: deux civils tués dans une embuscade, 5 blessés dont un policier
Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
Football: le Burkina Faso maintient son rang de 8e africain et se classe 52e au niveau mondial selon la Fifa
Musique: la « reine de la soul », Aretha Franklin s'est éteinte ce 16 août à l'âge de 76 ans
Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) réélu avec 67,17% des voix
Italie: l'effondrement d'un viaduc à Gênes fait au moins 35 morts, selon un dernier bilan

ECONOMIE

Débutée le mardi 24 juillet dernier à Ouagadougou, la session préparatoire du 24ème tirage de la Tranche commune entente (TCE) pour l’édition 2018 des directeurs généraux des loteries nationales des pays membres du Conseil de l’Entente a été close ce vendredi 27 juillet. A cette cérémonie officielle de clôture, c’est un sentiment de satisfaction qui a animé les participants au regard des résultats engrangés.  

Cette session des directeurs généraux des loteries nationales des pays membres du Conseil de l’Entente a consisté à baliser les conditions dans lesquelles le tirage de cette 24ème édition doit se dérouler. Aux dires du directeur général de la Loterie burkinabè, Simon Tarnagda, il y a plusieurs étapes dans l’obtention des lots dans cette Tranche commune entente. «Il y a des lots instantanés: lorsque vous grattez et vous gagnez un lot, on vous paie. Il y a aussi des lots qui consistent à un voyage pour participer au tirage. Donc, la gestion des gagnants est une machine importante. Il fallait donc baliser l’accueil des gagnants, l’organisation des séjours des gagnants à travers une visite des sites touristiques du Burkina Faso, baliser le commentaire du tirage qui aura lieu ce soir afin que ça se passe dans les meilleures conditions…» a expliqué le directeur de la Nationale des jeux du hasard.

Au regard des résultats satisfaisants obtenus à l’issue de cette réunion, aux dires de M. Tarnagda, c’est un pari gagné et une satisfaction tributaire de l’esprit d’amitié et de fraternité qui a toujours caractérisé leurs échanges. «Directeurs généraux et experts des loteries nationales des pays membres du Conseil de l’Entente que nous sommes, venons de gagner notre pari à savoir unir nos forces afin de trouver les solutions idoines aux préoccupations communes pour un meilleur devenir de la Tranche commune entente» s’est-il réjoui.

Il est à préciser que le tirage d’entente est un jeu qui consiste à acheter un ticket Tranche commune entente à 200 francs Cfa et à le gratter. «Si vous découvrez trois montants identiques, vous gagnez une fois ce montant. Si vous découvrez trois symboles identiques, vous empochez la somme de 500 000 francs Cfa. Enfin, vous avez la possibilité de bénéficier d’un voyage en avion dans le pays hôte et de participer au grand tirage extraordinaire régional qui permet de remporter des lots allant de 1 à 10 millions de francs Cfa », avait expliqué M. Tarnagda.

En rappel, la Tranche commune entente est une institution des loteries nationales des pays membres du Conseil de l’Entente que sont le Bénin, le Burkina Faso, la Cote d’Ivoire, le Niger et le Togo. Elle a été instituée par une décision des Chefs d’Etat du Conseil de l’Entente à Niamey le 31 juillet 1970. Elle se tient de manière rotative. Le tirage de cette 24e édition se tiendra ce vendredi dans la soirée à Ouagadougou.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

La décision prise par l'Assemblée nationale d'autoriser le vote des Burkinabè de l'étranger avec uniquement la carte d'identité et le passeport est-elle, selon vous:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé