Aujourd'hui,
URGENT
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018
Ouagadougou: une formation tactique entraînera «des explosions bruyantes» le jeudi 15 novembre (ministère de la sécurité)
Sud-ouest: 72 cas de grossesse enregistrés en 2017 dans les écoles primaires et 328 au post primaire
RDC: la nouvelle épidémie Ebola fait 200 morts
Burkina: le pays a reçu  654,373 milliards de FCFA d’aide publique en 2017 (rapport)

ECONOMIE

Dans le cadre de la commémoration de son 10e anniversaire, l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) organise les Journées de la commande publique(JCP). Placé sous le thème  «La commande publique, un levier stratégique dans l’atteinte des résultats du Plan national de développement économique et social», les premières JCP visent à offrir un cadre de réflexion et de stimulation des acteurs en vue d’améliorer le système national de la commande publique et à contribuer à l’atteinte des résultats du PNDES. L’information a été rendue publique ce vendredi 6 juillet 2018 au cours d’une conférence de presse au siège de l’institution à Ouagadougou. 



A la faveur du nouveau référentiel de développement qui couvre la période 2016-2020 et des recommandations des évaluations internes, le gouvernement du Burkina a rénové le dispositif national de gestion de la commande publique. Et cela s’est traduit par l’adoption d’une loi et plusieurs décrets. l’ARCOP selon son Président du conseil de régulation, Dramane Millogo, a donc jugé nécessaire d’instaurer un cadre de dialogue permettant une  approche holistique de sorte à placer la commande publique comme un levier stratégique de développement économique et social du Burkina.

Premières du genre, les JCP qui se tiennent du 12 au 14 juillet 2018 à Bobo-Dioulasso se veulent un cadre global et intégré qui puisse réunir périodiquement les autres acteurs autour des thèmes de réflexion sur des préoccupations majeures de la commande publique, mais aussi encourager l’excellence à travers la célébration du mérite. Trois principales activités vont meubler ces journées.  Il s’agit d’un forum scientifique composé de communicateurs–débats et de travaux en atelier sur le thème central des JPC ; d’une émission débat télévisée sur le thème de «la qualité des ouvrages issus de l’exécution des marchés publics de travaux» et de la nuit de la commande publique qui réunira l’ARCOP et ses principaux partenaires. Les JCP 2018 connaitront la participation de  tous les acteurs de la commande publique et les meilleures autorités contractantes seront primées par trois prix à savoir le logo d’or, le logo d’argent et le logo de bronze.

«L’avantage est  que ce sont des entreprises qui sont misent  en concurrence et lorsque vous sortez le meilleur, je pense qu’il y’a un plaisir, une fierté d’être parmi les meilleurs. Ensuite, c’est une tribune de communication et de publicité pour le gagnant et cela peut avoir un impact sur ses affaires. Donc l’intérêt pour nous est de distinguer le meilleur de l’autorité contractant», a déclaré le président du conseil de régulation.

Parce que  le domaine de la commande publique  étant souvent objet de récrimination, le forum scientifique sera aussi l’occasion pour tous les acteurs que ce soit du secteur privé, l’administration publique et la société civile, de se retrouver dans un cadre pour réfléchir autour de ces questions et faire des propositions afin de pouvoir améliorer le système.

Sur le rôle de l’ARCOP dans le contexte de mis en œuvre des partenariats public-privé, le secrétaire  permanent de l’ARCOP, Tahirou Sanou  fait remarquer que l’ARCOP de par ses attributions telles  que régis par la loi et les textes réglementaires, à un rôle bien défini en matière de PPP. «Ce rôle consiste à connaitre simplement des différends qui peuvent surgir entre les acteurs au stade de la  passation des contrats PPP. C’est lorsqu’il y a des plaintes que l’ARCOP peut être saisi de la part des intéressés. Si elle est saisie, elle statue conformément aux textes contrairement à ce qui se passe au niveau des marchés publics où l’ARCOP a une mission de définition de  politique», indique M. Sanou.

En plus des acteurs de la commande publique nationaux, les JCP 2018 connaitront la participation des organisations sœurs du Bénin, de la Côte d’Ivoire et de la Guinée Bissau. Ce sont environs 350 participants qui sont attendus.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir