Aujourd'hui,
URGENT
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie
CDP: le député Yahya Zoungrana et d’autres militants «exigent» la démission d’Eddie Komboigo
Burkina: les médias dénoncent le caractère liberticide de certains articles du futur Code pénal
Immigration: record de 71 millions de déplacés et de réfugiés dans le monde en 2018
France: l’ex-président Nicolas Sarkozy sera jugé pour corruption dans l'affaires des «écoutes»
Burkina: 17 civils tués dans une attaque terroriste à Béléhédé dans le département de Tongomayel (Province du Soum)

ECONOMIE

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a tenu ce vendredi 1er juin 2018 à Ouagadougou, une séance de travail avec une délégation  du Millénium Challenge Corporation conduite par sa vice-présidente Kyeh Kim. Ladite délégation a échangé avec le chef du gouvernement sur le processus de formulation du second compact du MCC au Burkina. Actuellement le processus est dans sa troisième phase, étape qui est consacrée à la formulation des projets avec l’énergie comme secteur prioritaire.

Au cours de cette séance de travail, les deux parties ont évalué les progrès quant à l’évolution de cette troisième phase. Ce qui devra aboutir à la signature du 2nd compact en 2019. Satisfaite des échanges avec la partie burkinabè, la vice-présidente du MCC Kyeh Kim espère que la mise en route de ce deuxième compact permettra au Burkina de lutter contre la pauvreté. « On espère que ce compact une fois mis en route va permettre la réduction de la pauvreté à travers la croissance économique »  a-t-elle laissé entendre.

Pour ce compact, les deux parties ont adopté essentiellement trois projets phares. Le premier projet est axé sur l’efficacité du secteur énergétique à travers des réformes et le renforcement des capacités du personnel. Le deuxième projet est lié à l’accroissement de la production énergétique moins coûteuse avec la réalisation d’une centrale de 50 Mégawats avec stockage. Le troisième projet est relatif au renforcement du réseau électrique actuel.

« Nous sommes en train de pousser pour que le Burkina puisse avoir une enveloppe consistante. Vous connaissez tous les difficultés que notre secteur énergétique rencontre et surtout l’importance de l’énergie dans le développement des pays. Nous faisons tous ce qui est possible pour engranger le maximum possible avec ce compact, ce qui permettra  d’asseoir une base durable en matière d’énergie au Burkina » a fait savoir le ministre burkinabè en charge de l’Energie, Bachir Ismaël Ouédraogo. 

Ce processus devra aboutir à la signature en 2019 du second compact. Le travail technique est assuré par l’Unité de coordination de la formulation du second compact du Burkina Faso.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé