Aujourd'hui,
URGENT
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)
Minefid: le gouvernement va recruter "un personnel d’appoint constitué de retraités et de volontaires" pour suppléer les grévistes
Sport: la Burkinabè Marthe Koala a remporté l’heptathlon au meeting des épreuves combinées de Kladno en République Tchèque
Burkina: plus de 315 000 candidats ont débuté ce lundi 18 juin les épreuves écrites du 1er tour du  BEPC
Ouagadougou: le développement du sport et des loisirs au cœur d’un séminaire international à Ouagadougou du 18 au 20 juin
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est

ECONOMIE

Dans le cadre de la modernisation de ses procédures et l’amélioration de la qualité des services rendus aux contribuables, la direction générale des Impôts a entrepris le développement d’une plateforme de téléprocédures qui permettra aux contribuables de déclarer et de payer leurs impôts et taxes sur internet à partir d’un ordinateur, d’un Smartphone ou d’une tablette numérique. 

Le directeur général des Impôts, Adama Badolo et ses collaborateurs ont animé une conférence de presse ce lundi 26 mars 2018 pour informer l’opinion publique de la mise en ligne du portail de télé déclaration et de télépaiement des impôts et taxes appelés eSintax (système informatisé de taxation).

«esintax.bf» est l’adresse internet qui permettra, à compter de ce jour 26 mars 2018, aux entreprises de la direction de grandes entreprises (DGE) et des directions des moyennes entreprises (DME) des villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso de déclarer et de payer leurs taxes. Selon M. Badolo, cette plateforme permettra aux contribuables burkinabè de télédéclarer et télépayer leurs impôts dans un espace sécurisé sur internet.

180 millions de francs Cfa, est le coût total de la conception en passant par la réalisation de cette première phase. Et pour M. Badolo, «pour le bénéfice que nous en tirons, ce procédé n’est pas chère pour nous».

De l’avis du directeur général, cette première phase concerne les grandes et moyennes entreprises soit une population de 5 000 contribuables mais dont la contribution équivaut à plus de 90% des recouvrements de sa direction. «Les autres catégories de contribuables notamment ceux du régime simplifié d’imposition (RSI), les micro-entreprises, les particuliers seront invités progressivement à adhérer à notre portail» a dit M. Badolo. Pour ce lancement, les contribuables de la DGE et des DME pourront télédéclarer 15 impôts via internet, ajoute M. Badolo.

A écouter le directeur général des Impôts, pour adhérer à ce portail et profiter des nouveaux services dématérialisés, le contribuable doit impérativement dans un premier temps se rendre dans les locaux du centre des impôts dont il relève afin de récupérer son numéro esintax (NES): clé d’activation et d’identification unique pour adhérer et se connecter à son espace personnel sur internet.

Afin de garantir la bonne réception des déclarations dans les délais, esintax génèrera un document PDF sécurisé pour chaque télédéclaration effectuée sur le portail et indiquant le détail des informations télétransmises ainsi que la date et l’heure de réception. «Par ailleurs, dès le dépôt de l’avis du crédit du contribuable aux guichets esintax dans le centre des impôts dont il relève, ledit contribuable recevra une quittance en ligne dans son espace sécurisé. Les guichets esintax sont des guichets coupe-file prioritaires pour les adhérents esintax qui permettent le dépôt et l’enregistrement des avis de crédit des adhérents esintax» a expliqué le premier responsable des impôts.

La plateforme a, entre autres, pour avantage d’éviter les pertes de documents par l’administration, de réduire le temps de traitement des déclarations à la caisse, de permettre à l’administration de gérer les informations des contribuables sur des supports plus sûrs et moins encombrants.

Pour accompagner les contribuables dans la prise en main de ce nouveau service en ligne, des sessions de formation seront organisées à leur profit. A noter que la cérémonie officielle de lancement de ce portail gouvernemental aura lieu le jeudi 12 avril prochain sous la présidence du ministre en charge de l’Economie. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

La mise en œuvre des recommandations de la conférence nationale des forces vives de la nation sur le système de rémunération des agents publics de l’Etat peut-elle mettre fin aux grèves à répétition au Burkina?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé