Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: au moins 62 migrants sont morts dans le naufrage de leur embarcation au large de la Mauritanie
Burkina: le budget de l’Etat gestion 2020 se chiffre en recette à 2 233,316 milliards FCFA et en dépenses à 2 518,456 milliards FCFA 
5e RGPH: la ministre en charge de la famille, Laurence Ilboudo plaide pour un recensement exhaustif des personnes en situation de  handicap
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record

ECONOMIE

En vue de consolider la dynamique de promotion de la chaîne de valeurs des légumineuses, le Burkina Faso organise une Journée des légumineuses (JL) le lundi 19 février prochain à Koumbané dans la province du Yatenga, région du Nord. A une semaine de l’évènement, le comité national d’organisation de cette journée était face à la presse ce lundi 12 février pour donner les grandes articulations de la cérémonie.

Cet événement sera célébré sous le thème «Promouvoir les légumineuses pour la création d’emplois au profit des jeunes et des femmes et l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle». Selon le ministre de l’Agriculture, Jacob Ouédraogo, cette journée des légumineuses au Burkina Faso vise à renforcer la promotion des légumineuses tout en mettant en relation les acteurs des différents maillons de la chaîne de valeurs légumineuses pour relever les défis de la production, de la transformation et de la commercialisation. 

De façon spécifique, précise-t-il, il s’agit de sensibiliser l’opinion publique sur l’importante contribution des légumineuses pour l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Aussi de promouvoir l’utilisation des légumineuses dans l’ensemble du système alimentaire ainsi que leurs avantages en terme d’amélioration de la fertilité des sols et de lutte contre les effets du changement climatiques. 

La célébration de cette journée des légumineuses, aux dires du ministre Ouédraogo, débutera le dimanche 18 février avec l’arrivée du directeur général de la Fao, José Graziano da Silva à Ouagadougou, suivie de ses entrevues avec les autorités du pays sur le développement agricole en général et la promotion des légumineuses en particulier. 

Outre les allocutions solennelles, la cérémonie proprement dite sera marquée par la remise de distinctions honorifiques, suivie d’une visite de stands d’exposition de légumineuses et produits dérivés et d’une visite guidée d’un champ de production de légumineuses.

«La journée des légumineuses sera également une occasion de célébrer la reconnaissance des efforts de certains acteurs dans la promotion des légumineuses et de mener un plaidoyer en vue de la mobilisation de financement nécessaire pour la promotion des légumineuses» a dit le ministre Ouédraogo.

En célébrant la journée des légumineuses, à en croire le conférencier du jour, le Burkina Faso entend renforcer les acquis de l’Année internationale des légumineuses célébrée les 10 et 11 février 2017 à Kongoussi et à Ouagadougou et de réaffirmer son engagement pour l’institutionnalisation d’une Journée internationale des légumineuses à partir de la déclaration de Ouagadougou. « Il s’agit également et surtout pour nous à travers cet événement d’inviter l’ensemble des partenaires techniques et financiers à soutenir la chaine des valeurs légumineuses » a fait savoir le ministre Ouédraogo.

Placée sous le très haut patronage du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, cette journée connaitra en sus de la participation effective du directeur général de la Fao, celle du président de la confédération mondiale des légumineuses, Huseyin Arslan.

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé