Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»

ECONOMIE

Dans le cadre de sa mission de promotion d’une éducation de qualité et accessible à toutes et à tous au Burkina Faso, le Cadre de concertation des ONG et associations en éducation de base (CCEB-BF), avec le soutien de Diakonia, mène depuis 2016, des actions de suivi-budgétaire dans les communes des chefs-lieux de régions.


Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de son programme quinquennal dénommé : Programme pour l’influence des politiques éducatives nationales par les Organisations de la Société Civile (OSC) en éducation à travers le dialogue, le plaidoyer et l’interpellation pour l’augmentation des ressources affectées à l’éducation. Ce programme dont la mise en œuvre est confiée à des OSC membres et non membres du CCEB-BF et les syndicats, a inscrit le suivi-budgétaire comme une stratégie permettant aux acteurs de l’éducation de s’investir davantage dans la recherche de solutions pour l’amélioration des ressources en éducation tant dans leur mobilisation que dans leur utilisation.

S’engageant dans cette dynamique, les OSC entendent exercer leur droit à l’information budgétaire qui est fondée sur le principe de l’accessibilité du public à l’information budgétaire consacré par les textes juridiques internationaux et nationaux. Cette initiative se veut être une plateforme de recherche d’information sur le budget et sur les problèmes majeurs de l’éducation au niveau de chaque localité et de proposition de solution pour une meilleure utilisation des ressources allouées au secteur éducatif.

Organisées en comité de suivi-budgétaire, les OSC intervenant dans l’éducation collectent les données, les analysent, font des propositions d’amélioration sur les problèmes identifiées aux autorités communales à travers des rencontres d’échanges et de plaidoyer pour une augmentation des ressources allouées à l’éducation.

Quant aux autorités communales des premières communes concernées (Dori, Ouahigouya, Banfora, Koudougou, Yamba, Gaoua, Tenkodogo, Dédougou, Ziniaré), il s’agit d’une initiative pouvant renforcer la mise en application de leur devoir de redevabilité et par conséquent améliorer la concertation avec leurs communautés. Des 2018, quatre autres communes des quatre régions restantes à savoir le Centre, le Centre-Nord, le Centre-Sud et les Hauts-Bassins seront intégrées dans le programme.

   

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir