Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

ECONOMIE

Orange Burkina Faso et la Direction générale des impôts (DGI) mettent à la disposition des contribuables burkinabè, un service de paiement des taxes de résidence par Orange money. La signature de convention a eu lieu ce lundi 18 décembre 2017 entre le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement et Orange Burkina.



Fruit d’une excellente collaboration entre les secteurs public et privé, cette innovation va certainement renforcer le processus de digitalisation de l’administration publique. Un vœu cher au gouvernement burkinabè, selon Rosine Sory/Coulibaly, ministre de l’Economie, qui explique que le paiement de la taxe de résidence par voie électronique va simplifier la vie des contribuables, tout en améliorant le rendement de cet impôt.

Le service de paiement des taxes de résidence via Orange money vise d’une part à permettre aux contribuables de s’acquitter facilement de leurs taxes de résidence sans se déplacer et sans perte de temps.  Il contribue également à diversifier les canaux d’encaissement de la DGI et ainsi améliorer le taux de recouvrement de la taxe de résidence.

Pour payer sa taxe de résidence via Orange money, il faut dans un premier temps obtenir son numéro contribuable au niveau des Directions de centre des impôts. Composer depuis son numéro disposant d’un compte Orange money (*144*7#) et suivre les instructions.

«A l’heure où ailleurs des voitures et trains roulent sans chauffeur, il est inconcevable que nous continuons d’imposer aux contribuables de devoir se déplacer devant un préposé de l’administration pour un simple dépôt. Les TIC nous permettent de dispenser nos collaborateurs des tâches chronophages et non valorisantes de réception ou de saisie des déclarations», fait remarquer Rosine Coulibaly.

Elle a par ailleurs invité l’ensemble des Burkinabè à accompagner l’administration fiscale dans un processus dynamique de modernisation et d’innovation entrant en droite ligne dans les objectifs du gouvernement visant à migrer vers la gouvernance électronique de l’administration burkinabè à travers la dématérialisation des procédures.

Pour sa part, Ben Cheick Haidara, directeur général d’Orange Burkina, estime que ce lancement est le début d’un partenariat solide de transformation totale des différents processus et procédures manuels de l’administration publique et privée. Ceci, afin d’offrir des services plus efficaces, plus rentables financièrement pour plus d’investissement grâce au numérique.

Premier opérateur à fournir des offres de transfert d’argent mobile avec son service Orange money, Orange entend capitaliser sur les acquis engrangés par la société depuis sa création en 2002 et travailler résolument à rapprocher les Burkinabè de ce qui est essentiel pour eux.  Le paiement des taxes de résidence par Orange money est le dernier né des services de paiement par téléphone mobile. Avec ce service, finies donc les longues files d’attente devant les guichets.




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé