Aujourd'hui,
URGENT
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)
Turquie: le pasteur américain Andrew Brunson a été libéré
Burkina: le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) appelle à « l’union sacrée pour la défense de la patrie »
OIF: la Rwandaise Louise Mushikiwabo désignée secrétaire générale par concensus
Espace: Atterrissage d'urgence d'une capsule Soyouz après un problème au décollage, les deux astronautes sortent indemnes (RFI)
Burkina: la famille du Dr Eliott captif depuis 1000 jours  lance un appel à ses ravisseurs
Diplomatie: Julie Payette, Gouverneure générale du Canada effectuera une visite d'Etat au Burkina Faso du 23 au 26 Octobre 2018
Mali: poursuite de la grève illimitée des magistrats après 11 semaines de débrayage

ECONOMIE

Le Directeur général de l’Ecole nationale des régies financières (Enaref), le docteur Amadou Nébila Yaro a été désigné coordonnateur Afrique de l’Ouest du Réseau des instituts africains de finances publiques. C’était au cours de la deuxième Conférence internationale des instituts africains de finances publiques tenue du 21 au 24 novembre 2017 à Marrakech au Maroc.


Cette session qui intervient après la première édition qui s’est tenue en 2016 à Yaoundé (Cameroun), s’est penchée sur le rôle des instituts de formation en finances publiques dans l’accompagnement des réformes financières et économiques dans les pays africains.

Plusieurs thèmes ont fait l’objet d’exposés suivis de débats par les participants. Le DG de l’Enaref est intervenu sur le thème «Finances publiques et budgétisation sensible au genre». Amadou Yaro a ainsi partagé la riche expérience de son institution dans la formation des acteurs (députés, société civile, agents des ministères, etc.) sur le thème de la budgétisation sensible au genre. Il a par ailleurs rappelé combien il est important pour les instituts de finances publiques d’anticiper sur des thèmes émergents. Le Burkinabè a en outre, indiqué que les écoles et centres de formation en finances publiques doivent axer leurs prochaines actions sur des modules à même de permettre aux agents publics d’être de véritables acteurs du développement en mettant l’accent sur les politiques publiques en général, pour qu’à l’issue de leur formation, les cadres soient aptes à concevoir, exécuter et à évaluer les politiques publiques.

En marge de cette édition, un réseau des instituts des finances publiques d’Afrique a été mis en place. Le DG de l’Enaref a été désigné (par acclamation), coordonnateur de la conférence pour l’Afrique de l’Ouest, avec pour mission d’appuyer les instituts d’Afrique de l’Ouest dans la mise en œuvre de leurs activités et de servir de relais dans cette zone pour la vulgarisation des bonnes pratiques.

Source MINEFID

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Depuis quelques jours, le gouvernement a entamé une opération de retrait des enfants vivant dans la rue. Cette opération a-t-elle des chances de succès?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé