Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 
Burkina: 101 civils tués en juillet 2020, dont 39 dans la région du Sahel, 22 à l’Est, 19 au Nord, selon l'ONG Crisis Group. 

ECONOMIE

En marge de la mission de prospection organisée par le club des hommes et femmes d’affaires Burkina Faso-Taiwan, Sékou Haidara, le premier secrétaire de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), a rendu visite ce 19 novembre 2017 à l’ambassadeur burkinabè à Taiwan, Aminata Sana-Congo.

«Nous sommes là dans le cadre d’une visite organisée par le Club des hommes et femmes d’affaires Burkina Faso-Taiwan. J’ai effectué le déplacement au nom de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso que je représente. Je vous transmets donc les salutations du président, Mahamadi Savadogo, et l’ensemble des membres consulaires», a expliqué M. Haidara à Mme Sana.

Il a ajouté que  la CCI-BF, qui soutient ce cadre de jeunes opérateurs économiques dirigé par Jean de Dieu Somda, l’a délégué pour accompagner cette mission. «Notre intention est de booster les relatons commerciales entre Taiwan et le Burkina Faso. C’est un véritable pont que nous voulons établir. Nous avons été marqués par l’accueil que l’ambassadeur a réservé à cette délégation. C’est pourquoi je voulais lui dire merci au nom de la Chambre de commerce du Burkina Faso», a-t-il conclu.

L’ambassadeur Aminata Sana-Congo, promet de soutenir tout effort visant à faire progresser les relations commerciales entre les deux pays. Avant de commencer sa mission qui lui a été confiée par le chef de l’Etat il y a quatre mois, révèle-t-elle, elle a  eu l’occasion, avec quelques collègues ambassadeurs, de visiter la CCI-BF pour recueillir des recommandations et suggestions par rapport à ses nouvelles tâches. «Nous sommes appelés à travailler avec la Chambre de commerce pour promouvoir le commerce au Burkina Faso», a-t-elle assuré, précisant que la mission de prospection en cours est une bonne initiative.

«En tant qu’ambassadeur, quand je vais à des rencontres, il y a beaucoup de privés qui m’approchent pour demander comment s’installer au Burkina Faso. Ils souhaitent connaitre les domaines où il y a des opportunités. Nous leur montrons les avantages qu’il y a à investir au Burkina Faso. C’est pourquoi de telles missions sont importantes parce qu’elles permettent de tisser des relations avec le milieu des affaires de Taiwan», a témoigné Aminata Sana Congo.

Il faut rappeler que cette prospection, qui se déroule du 15 au 24 novembre, est organisée par le club des hommes d’affaires Burkina Faso-Taïwan, en collaboration avec le Centre de Promotion des Echanges Commerciaux et d’Investissement (CPECI) de l’ambassade de la République de Chine Taïwan au Burkina Faso. Les membres de la délégation sont pour la plupart des acteurs du secteur de l’agro-business.

Créé courant avril 2017, ce club a pour objectif de promouvoir et d’organiser les relations entre les milieux d’affaires des deux pays.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé