Aujourd'hui,
URGENT
SITHO 2017 : le Niger, pays invité d’honneur du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou. 
SITHO 2017 : une centaine d'exposants, 25 tours opérateurs et de 50 000 visiteurs sont attendus au Salon du tourisme de Ouagadougou. 
Justice: le dossier du procès intenté par Aly Ouédraogo contre Safiatou Lopez renvoyé au rôle général pour reprogrammation.
ONU : le Burkina condamne les essais nucléaires conduits par la Corée du Nord (Roch Kaboré).
ONU : les essais nucléaires nord coréens, "une menace à la paix et à la sécurité de la péninsule coréenne et du monde" (Roch Kaboré).
Kenya: après l'invalidation des élections des juges "attaqués et menacés" selon David Maraga président de la cour suprême.
Parlement: Alassane Sakandé chez le Mogho Naaba pour «recueillir ses conseils et demander des bénédictions pour le succès de sa mission».
Burkina: «Tourisme interne: enjeux et défis», c’est le thème du 12e SITHO qui se tient du 28 septembre au 1er octobre.
Côte d’Ivoire: 15 ans après la rébellion, Soro dit ne ressentir aucune honte à demander pardon.
ONU: une cinquantaine de pays signent un traité interdisant symboliquement l’arme nucléaire.

ECONOMIE

Du 07 juillet au 21 juillet 2017, l’Etat burkinabè a lancé une opération d’emprunt obligataire par appel public à l’épargne d’un montant initial de 75 milliards. Cette opération entrait dans le cadre du financement des projets de croissance inscrits dans le Plan national de développement économique et social (PNDES).

A la fin de la période de souscription et fort de la qualité des souscripteurs à cette émission réalisée en deux semaines, le taux de souscription ressort à 160%, soit un montant total mobilisé de 120 milliards de FCFA au profit de L’Etat burkinabè. Ce qui est un franc succès au regard de la situation actuelle du marché financier régional. En effet, d’autres opérations de ce genre menées récemment par des Etats et même par des institutions se sont soldées par des échecs.

L’engouement particulier de l’opération lancée par le Burkina Faso peut s’expliquer d’une part par la qualité de signature du Burkina Faso. En effet, dans son communiqué, publié le 26 mai 2017, l’Agence de notation américaine Standard & Poor’s (S&P) a confirmé la note souveraine « B/B » du Burkina Faso avec une perspective stable.

D’autre part, les caractéristiques de cette émission d’emprunt obligataire par appel public à l’épargne présentaient de nombreux avantages pour les investisseurs en termes de taux d’intérêt, de refinancement à la BCEAO, de remboursement, de cotation des titres, etc.

Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Selon vous, Bala Alassane Sakandé est véritablement la personne qu’il faut pour présider l’Assemblée nationale.

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé