Aujourd'hui,
URGENT
RDC: 50 morts dans le naufrage d’une embarcation dans le Nord-Ouest (RFI)
Putsch manqué: le procès rouvert ce 25 mai a été renvoyé au mardi 12 juin pour débuter avec l'interrogatoire des accusés
Burkina: Boureima Ouédraogo,  Ingénieur statisticien, nommé Directeur général de l’Institut national des statistiques et de la démographie
Burkina: 19 organisations syndicales ont invité ce 25 mai le gouvernement à respecter les textes régissant la liberté syndicale
Fespaco 2019 : le gouvernement burkinabè octroie un milliard de francs CFA pour accompagner les cinéastes burkinabè
Ouagadougou: un policier de l’UIP-PN tué par des individus armés non identifiés
Diplomatie: le Burkina Faso rompt ses relations diplomatiques avec Taiwan (Officiel)
Burkina: 18 organisations syndicales dénoncent «une violation des libertés syndicales».
Sport: la 10e édition de Altitude Nahouri se tiendra le 23 juin 2018 à Po, province du Nahouri
Italie: Giuseppe Conte désigné chef du gouvernement

ECONOMIE

Un contrôle spécial des prix, du poids et de la qualité des produits de grande consommation mené du 24 au 27 avril 2017 dans la ville de Ouagadougou a révélé que sur 433 commerçants contrôlés,  seulement 18 sont en règle vis-à-vis de la réglementation en vigueur. Les sanctions infligées aux contrevenants à l’issue du contrôle ont permis de recouvrer 4 millions 581 mille 500 FCFA.


« La Direction générale du Contrôle économique et de la répression des fraudes du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat a procédé du 24 au 27 avril 2017, à un contrôle spécial des prix, du poids et de la qualité des produits de grande consommation dans la ville de Ouagadougou. Ainsi, sur 433 commerçants contrôlés,   seulement 18 sont en règle vis-à-vis de la réglementation en vigueur.

Les vérifications ont permis de constater  sept (07) types d’infractions au nombre desquelles, la pratique de prix illicites, le défaut de publicité sur les prix, la tromperie du consommateur sur le poids, le non- respect des règles de la facturation et l’atteinte à la sécurité du consommateur, notamment par la vente de produits périmés ou prohibés dont l’état est joint en annexe.
Par ailleurs, douze (12) types de produits impropres à la consommation ont été saisis et seront détruits.

Les sanctions infligées aux contrevenants ont permis de recouvrer   la somme de quatre millions cinq cent quatre-vingt-un mille cinq cents (4 581 500) francs CFA.
Le Ministre en charge du commerce invite les consommateurs à dénoncer toute pratique illicite qu’ils viendraient à constater en appelant aux numéros verts suivants : 80 00 11 84/85 à Ouagadougou et 80 00 11 86 à Bobo-Dioulasso. »

DCPM/ Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Le gouvernement annonce la tenue régulière du conseil des ministres dans les différentes régions du Burkina. Selon vous, c'est une décision:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé