Aujourd'hui,
URGENT
Gendarmerie : nommé chef d'Etat major il y a quelques jours, le colonel Tapsoba Omer a pris officiellement les commandes ce mardi 23 mai.
Bobo: le personnel de l'hôpital Sanou Souro en arrêt de travail pour protester contre l'agression d'un infirmier par un accompagnant de
Ramadan: l'observation du croissant lunaire marquant le début du jeûne prévue pour le 26 mai à la grande mosquée de Ouagadougou (FAIB).
Burkina : un piratage de masse de sites web du gouvernement burkinabè en cours (Lefaso.net)
Burkina : onze sites du gouvernement déjà tombés entre les mains de pirates (Lefaso.net)
Sissili: deux Koglwéogo tués jeudi à Silly, 24 de leurs engins incendiés lors d’un affrontement avec des bandits (AIB)
Ouaga: Des étudiants ont manifesté ce vendredi 19 mai devant le palais de justice pour exiger la lumière sur l’assassinat de Dabo Boukari
New York : la communauté burkinabè à nouveau dans la rue ce samedi 20 mai pour dénoncer l'agression de Souleymane Porgo et Faride Guiré.
Nobéré: six personnes tuées jeudi soir et 14 autres blessées dans un accident impliquant un minibus et un camion.
Mali : deux soldats burkinabè blessés lundi dans une nouvelle attaque du super camp de la Minusma à Tombouctou (Radio Oméga).

ECONOMIE

Après le lancement officiel de Orange au Burkina Faso, les responsables de la société de téléphonie mobile ont été reçus vendredi 17 mars 2017 par le président de l’Autorité de régulation électronique et des postes (Arcep).



Après la ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes et le Premier ministre, c’était au tour du président de l’Arcep de recevoir Bruno Mettling, Président directeur général du groupe Orange Afrique et Moyen Orient et sa suite. Les échanges ont essentiellement porté sur la tarification, la qualité des services et le respect du cahier de charge par Orange au Burkina Faso.

Le régulateur de la téléphonie mobile au Burkina s’est montré très attentif à la formation de personnes qui exercent dans ce secteur d’activité. Tontama Charles Millogo, président de l’Arcep, considère que «le développement des compétences dans le secteur de la communication est un élément clé en termes d’emploi».

Conformément à ses engagements, Ben Cheick Haïdara, le directeur général de Orange/Burkina a précisé les efforts de formation de l’entreprise qu’il dirige. «Nous sommes conformes à nos engagements en termes d’emploi», a indiqué M. Haïdara.
Pour sa part,  Bruno Mettling  a ajouté que «le modèle Orange est un modèle très attentif à disposer de formations de manière à ce que le Burkina dispose de l’ensemble des compétences requises pour exercer cette activité».

L’arrivée de la 4G est aussi une préoccupation majeure pour Orange. «Je suis frappé par les attentes sur l’arrivée de la 4G au Burkina. Nous rassurons la disponibilité et la mobilisation de Orange pour que la 4G puisse arriver le plus rapidement possible comme l’attend tout le pays», a ajouté M. Mettling à sa sortie d’audience.

C’est donc un partenariat gagnant-gagnant entre Orange et le Burkina qui entendent mutualiser désormais leurs forces pour le développement de l’économie numérique au Burkina. Orange entend mettre son expérience au service du Burkina et le Burkina s’engage aussi à travailler avec Orange dans l’atteinte des objectifs respectifs.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir