Aujourd'hui,
URGENT
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants
Economie: le prix Nobel d'économie a été attribué à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer

ECONOMIE

Après le lancement officiel de Orange au Burkina Faso, les responsables de la société de téléphonie mobile ont été reçus vendredi 17 mars 2017 par le président de l’Autorité de régulation électronique et des postes (Arcep).



Après la ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes et le Premier ministre, c’était au tour du président de l’Arcep de recevoir Bruno Mettling, Président directeur général du groupe Orange Afrique et Moyen Orient et sa suite. Les échanges ont essentiellement porté sur la tarification, la qualité des services et le respect du cahier de charge par Orange au Burkina Faso.

Le régulateur de la téléphonie mobile au Burkina s’est montré très attentif à la formation de personnes qui exercent dans ce secteur d’activité. Tontama Charles Millogo, président de l’Arcep, considère que «le développement des compétences dans le secteur de la communication est un élément clé en termes d’emploi».

Conformément à ses engagements, Ben Cheick Haïdara, le directeur général de Orange/Burkina a précisé les efforts de formation de l’entreprise qu’il dirige. «Nous sommes conformes à nos engagements en termes d’emploi», a indiqué M. Haïdara.
Pour sa part,  Bruno Mettling  a ajouté que «le modèle Orange est un modèle très attentif à disposer de formations de manière à ce que le Burkina dispose de l’ensemble des compétences requises pour exercer cette activité».

L’arrivée de la 4G est aussi une préoccupation majeure pour Orange. «Je suis frappé par les attentes sur l’arrivée de la 4G au Burkina. Nous rassurons la disponibilité et la mobilisation de Orange pour que la 4G puisse arriver le plus rapidement possible comme l’attend tout le pays», a ajouté M. Mettling à sa sortie d’audience.

C’est donc un partenariat gagnant-gagnant entre Orange et le Burkina qui entendent mutualiser désormais leurs forces pour le développement de l’économie numérique au Burkina. Orange entend mettre son expérience au service du Burkina et le Burkina s’engage aussi à travailler avec Orange dans l’atteinte des objectifs respectifs.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé