Aujourd'hui,
URGENT
Justice: le procureur du Faso se défend d'avoir voulu humilier l'homme d'affaires Inoussa Kanazoé.
Paludisme : environ 9,8 millions de cas de  enregistrés au Burkina au cours de l'année 2016 (PNLP). 
Santé: le paludisme a tué, l'an dernier, 4.000 personnes dont 3.000 enfants au Burkina (PNLP).
Ouaga : des commerçants manifestent devant le palais de justice pour demander la libération de l’homme d’affaires Inoussa Kanazoé.
Enseignement : le Président du Faso offre 3025 livres d’une valeur de 56 millions de F CFA aux universités publiques du Burkina Faso.
France: le candidat des Républicains, François Fillon, appelle à voter pour Macron au second tour.
France: Emmanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés pour le second tour de la présidentielle  (Estimation).
Football:  le président de la FBF, Sita Sangaré,nommé membre de la commission de développement de la FIFA.
Immigration: partis en Libye à la recherche de l’eldorado, 154 burkinabè ont été rapatriés ce 20 avril au Burkina.
Médias: après 4 ans d’interruption, la radio rurale a officiellement redémarré ses activités, le 20 avril 2017.

ECONOMIE

La 9e session du Cadre de concertation Tripartite (CCT) s’est tenue le mardi 14 mars 2017 dans la salle de réunion de la Direction Générale de la Coopération.


A l’issue de la rencontre, il est ressorti les conclusions suivantes:

1-   Pour les céréales :

-      Le CCT a invité la SONAGESS à poursuivre et à intensifier la vente du maïs et du sorgho blancs à prix social de 6000 francs CFA le sac de 50 kg dans les boutiques témoins sur toute l’étendue du territoire national.

-      Quant au maïs et au sorgho blancs, il a été convenue qu’ils n’excèdent pas 15 500 francs CFA le sac de 100 kg comme en 2016.

-      Il en est de même pour le petit mil dont le prix plafond a été maintenu à 19 000 francs CFA le sac de 100 kg ;

-      Quant au riz 25% brisure, son prix de vente maximum aux consommateurs a été fixé à 16 000 francs CFA comme l’année dernière.

2-   Pour les huiles alimentaires, le prix plafond retenu est de 16 500 francs CFA le bidon de 20 litres et de 825 francs CFA le litre au détail.

3-   Le prix du sucre granulé SN SOSUCO ne doit pas excéder 600 francs CFA le kg ; quant au sucre en morceaux, son prix est fixé à 750 francs CFA le kg

4-   Le savon SN CITEC n° 1 sera vendu à 260 francs CFA maximum au consommateur et le Savon n°2 à 365 francs CFA.

5-   Pour le ciment CPJ, le CCT a obtenu le prix plafond de 5000 francs CFA le sac de 50 kg au consommateur final soit 100 000 francs CFA la tonne.

6-   A noter que le prix du pain fait l’objet d’une concertation élargie en commission. Il sera communiqué dès que la commission aura rendu ses conclusions dans une semaine.

 

DCPM/ Ministère du commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir