Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: dans une déclaration, les évêques invitent les fidèles à prier pour la paix durant tout le mois de février 2019
RDC: la Cour constitutionnelle confirme la victoire de Tshisekedi, Fayulu se proclame président
Mali: huit Casques bleus ont été tués dans l'attaque terroriste d'un camp de la mission de l'ONU dans le nord-est du pays
Football: Salitas FC se qualifie pour la phase de poule de la Coupe de la confédération Caf en battant Al Nasr (3-1)
Orodora: 5 morts dans un affrontement entre la police et des jeunes 
Burkina: dans l'attente de la nomination d'un Premier ministre, le président charge l'équipe sortante d'expédier les affaires courantes
USA: le prochain sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un prévu fin février, le lieu pas encore précisé (Maison Blanche)
France: Alexandre Benalla a été mis en examen pour «usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle»
Burkina: le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a présenté sa démission et celle de son gouvernement au président du Faso qui l'a accepté
RDC: l'Union africaine demande «la suspension de la proclamation définitive» des résultats

Du 20 au 24 août 2018, s’est tenue la 4e session du séminaire en suivi et évaluation des projets, orchestrée par Online trading center (OTC) en collaboration avec la fondation sciences campus. Cela a été l’occasion non seulement de rassembler les étudiants de Master en suivi-évaluation des projets et programmes, mais aussi de certifier des spécialistes et experts en la matière. Lors de la cérémonie de clôture, il a été procédé à la remise d’attestations aux impétrants.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience dans l’après-midi de ce mardi 21 août 2018 le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, Hafez Ghanem. Ce tête à tête entre les deux personnalités a porté sur l’état des relations entre le Burkina Faso et l’institution financière.

Ceci est un communiqué de presse de l’Unité de coordination de la formulation du second compact relatif au démarrage des activités préparatoires de la phase 4 qui débute en septembre 2018. 

Suite au tirage de la 24e  édition de la Tranche commune entente qui s’est déroulé le vendredi 27 juillet dernier, la Nationale des jeux du hasard a procédé à la cérémonie de remise de lots aux différents gagnants burkinabè. La cérémonie  a eu lieu ce lundi 30 juillet 2018 au siège de la Loterie nationale burkinabè (Lonab) à Ouagadougou en présence des gagnants et du personnel de la structure.

Résultats officiels des différents gains par pays

Les rideaux du 24e tirage de la Tranche commune entente sont tombés dans la soirée du vendredi 27 juillet dernier à Ouagadougou. Le Burkina Faso s’en sort à ce tirage avec le plus grand nombre de gagnants. Mais les 10 millions de francs Cfa de la cagnotte sont revenus à la Côte d’Ivoire.

Débutée le mardi 24 juillet dernier à Ouagadougou, la session préparatoire du 24ème tirage de la Tranche commune entente (TCE) pour l’édition 2018 des directeurs généraux des loteries nationales des pays membres du Conseil de l’Entente a été close ce vendredi 27 juillet. A cette cérémonie officielle de clôture, c’est un sentiment de satisfaction qui a animé les participants au regard des résultats engrangés.  

L’ensemble des directeurs généraux des loteries nationales des pays membres du Conseil de l’entente ont débuté ce mardi 24 juillet 2018 à Ouagadougou la session préparatoire du 24ème tirage de la Tranche commune entente (TCE) pour l’édition 2018 qui aura lieu le vendredi 27 juillet au Cenasa. La cérémonie d’ouverture a eu lieu en présence des directeurs généraux des loteries nationales d’autres pays frères et a été placée sous la présidence de la ministre en charge des Finances, représentée pour l’occasion.

Dans le cadre du 24ème tirage de la Tranche commune entente (TCE) dont les activités ont débuté ce lundi 23 juillet à Ouagadougou, les experts des loteries nationales des pays du Conseil de l’entente ont entamé une séance de travail dont les échanges ont porté sur le processus du tirage. La cérémonie d’ouverture est intervenue ce lundi en présence des directeurs généraux des pays des loteries nationales au siège de la loterie nationale burkinabè (Lonab) à Ouagadougou

Après le Bénin en 2017, c’est autour du Burkina Faso d’abriter le 24ème tirage de la Tranche commune entente 2018 dont les manifestations se dérouleront du 23 au 27 juillet prochain dans la capitale burkinabè. A cet effet, le directeur général de la Nationale des jeux du hasard et ses collaborateurs ont animé, ce jeudi 19 juillet 2018, une conférence de presse afin d’étaler les grandes lignes de cet événement. 

48 heures durant, le gouvernement burkinabè et ses partenaires ont procédé à l’évaluation de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) et de l’état de la mobilisation des ressources. Cette session s’est clôturée ce 10 juillet 2018 sur un satisfecit du chef du gouvernement, Paul Kaba Thiéba.

Il s’est ouvert ce lundi 9 juillet 2018 à Ouagadougou, sous la présidence du chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba, la conférence internationale sur la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES). Cette rencontre qui regroupe les partenaires publics, privés et le gouvernement burkinabè met l’accent sur la problématique de la consommation des produits agro-sylvo-pastoraux. Le Programme d’urgence pour le sahel (PUS), le Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL) sont aussi sur la table des discussions. 

Dans le cadre de la commémoration de son 10e anniversaire, l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) organise les Journées de la commande publique(JCP). Placé sous le thème  «La commande publique, un levier stratégique dans l’atteinte des résultats du Plan national de développement économique et social», les premières JCP visent à offrir un cadre de réflexion et de stimulation des acteurs en vue d’améliorer le système national de la commande publique et à contribuer à l’atteinte des résultats du PNDES. L’information a été rendue publique ce vendredi 6 juillet 2018 au cours d’une conférence de presse au siège de l’institution à Ouagadougou. 

FESPACO 2019

Sondage

L’instauration de l’état d’urgence dans certaines régions du Burkina contribuera-t-elle a résoudre la question du terrorisme?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé