Aujourd'hui,
URGENT
Gendarmerie : nommé chef d'Etat major il y a quelques jours, le colonel Tapsoba Omer a pris officiellement les commandes ce mardi 23 mai.
Bobo: le personnel de l'hôpital Sanou Souro en arrêt de travail pour protester contre l'agression d'un infirmier par un accompagnant de
Ramadan: l'observation du croissant lunaire marquant le début du jeûne prévue pour le 26 mai à la grande mosquée de Ouagadougou (FAIB).
Burkina : un piratage de masse de sites web du gouvernement burkinabè en cours (Lefaso.net)
Burkina : onze sites du gouvernement déjà tombés entre les mains de pirates (Lefaso.net)
Sissili: deux Koglwéogo tués jeudi à Silly, 24 de leurs engins incendiés lors d’un affrontement avec des bandits (AIB)
Ouaga: Des étudiants ont manifesté ce vendredi 19 mai devant le palais de justice pour exiger la lumière sur l’assassinat de Dabo Boukari
New York : la communauté burkinabè à nouveau dans la rue ce samedi 20 mai pour dénoncer l'agression de Souleymane Porgo et Faride Guiré.
Nobéré: six personnes tuées jeudi soir et 14 autres blessées dans un accident impliquant un minibus et un camion.
Mali : deux soldats burkinabè blessés lundi dans une nouvelle attaque du super camp de la Minusma à Tombouctou (Radio Oméga).

Le Directeur général de la Loterie nationale burkinabè (Lonab), Lucien Carama, a procédé ce vendredi 30 décembre 2016 à Ouagadougou à la signature d’une convention de partenariat avec la Chambre des métiers et de l’artisanat du Burkina Faso (CMABF). Par cette convention, la Nationale des jeux du hasard s’engage désormais à promouvoir les artisans et les entreprises artisanales en favorisant leur accès à la commande publique chaque fois que la Lonab voudrait faire un don dans le cadre de la réalisation des ouvrages socioéconomiques.

Dans le cadre de la mise en exécution de sa mission d’information et de sensibilisation des acteurs de la commande publique, l’Autorité de régulation de la commande publique, (Arcop) a organisé les 20 et 21 décembre 2016 à Loumbila, le 4ème atelier d’information des journalistes sur la commande publique. Ce sont une trentaine de journalistes qui se sont imprégnés du contenu des textes réglementaires de la commande publique. Une chose qui leur permettra de jouer un rôle actif et professionnel dans la bonne gouvernance économique du Burkina Faso.

La Banque mondiale vient d’octroyer un financement équivalent à 100 millions de dollars au Burkina Faso, afin d’appuyer la série de programmes de réformes entreprise par le pays dans les secteurs de l’énergie et de la fiscalité. Ce montant comprend un prêt de 55 millions de dollars et un don de 45 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA), le fonds de la Banque mondiale pour les pays les plus pauvres.

La table ronde de Paris, tenue les 7 et 8 décembre dernier, devrait permettre de partager la nouvelle vision de développement du Burkina Faso avec l’ensemble de ses partenaires et d’obtenir leur adhésion pour la mobilisation des 36% de financements extérieurs nécessaires à la mise en œuvre du Plan national pour le développement économique et social (PNDES). Après cette étape réussit avec « brio », place maintenant à la mise en place du cadre institutionnel qui permettra de mettre en œuvre cet ambitieux plan du gouvernement Thiéba.

La Banque mondiale vient d’octroyer deux prêts, d’un montant total de 100 millions de dollars, afin d’appuyer les réformes destinées à faciliter les échanges et à moderniser les transports au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire. Chaque pays recevra un prêt de 50 millions de dollars.

Parti à Paris à la recherche de 5 mille milliards de FCFA, le Burkina Faso en récolte plus de 18 mille milliards. Les investisseurs privés viennent de manifester ce matin, un engagement à soutenir le gouvernement dans la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social à plus de 10 mille milliards de FCFA. Ajouté aux engagements des partenaires du public de 8 mille milliards de FCFA hier, le gouvernement obtient au total plus de 18 mille milliards de FCFA. Voici le communiqué final sanctionnant les deux jours de travaux.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré est rentré mercredi 7 décembre 2016 de Paris en France où il avait présidé dans la matinée, l’ouverture des travaux de la Table ronde des bailleurs de fonds pour le financement du Plan national de développement économique et social (PNDES).


Dans cette tribune, Cheick Kanté, le Représentant résident de la Banque mondiale au Burkina Faso, appelle l’ensemble des acteurs autour du financement du Programme national de développement économique et social (PNDES).

Le cadre de concertation des ONG et associations actives en éducation de base (CCEB) a signé ce 6 décembre avec coopération autrichienne, une convention qui lui permettra de mettre en œuvre son Programme multi-acteurs d’appui à l’entreprenariat agro-sylvo-pastoral au profit de jeunes de quatre région du Burkina Faso.

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE, a participé, du 14 au 18 juin 2016 à Bruxelles en Belgique, aux 10e Journées européennes de Développement (JED). A son retour au Burkina Faso en début d’après-midi du samedi 18 juin 2016 à l’Aéroport international de Ouagadougou, Roch Marc Christian KABORE a fait à la presse nationale, le bilan de son voyage qu’il juge satisfaisant.

Une délégation de chefs d’entreprises françaises séjourne à Ouagadougou pour un « Forum d’affaires France-Burkina ». Réunis au sein du Mouvement des entreprises de France (Medef), la présence de ces chefs d’entreprises françaises sur le sol burkinabè est une réponse à l’invitation du président Roch Marc Christian Kaboré afin de mieux présenter les opportunités d’investissements au Burkina aux hommes d’affaires français.

Ouvert le 10 octobre dernier, le colloque international sur la contribution du secteur privé à la relance économique organisé par l’association Think tank Burkina international a refermé ses portes 24 heures plus tard. Durant deux jours, des réflexions ont été menées sur la contribution du secteur privé dans la relance économique du Burkina Faso dans le cadre de son nouveau référentiel de développement, le Plan national pour le développement économique et social (PNDES). A l’issue des travaux, des recommandations ont été adoptées et présentées à l’ensemble des participants, durant la cérémonie de clôture présidée par le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba.