Aujourd'hui,
URGENT
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation

Du 6 février au 13 mars 2017, soit environ un mois et dix jours, le Syndicat national des agents des finances (Synafi) a entrepris une lutte (sit-in suivi de grève) pour la satisfaction de sa plateforme revendicative minimale. Ce mardi 14 mars 2017, les grévistes ont décidé de suspendre leur mouvement pour, disent-ils, amoindrir les conséquences engendrées par cette lutte vis-à-vis des populations.

A l'occasion de sa visite au Burkina Faso en marge de la 25è édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision (Fespaco 2017), Stefano Manservisi, Directeur général pour la Coopération internationale et le développement de la commission européenne, a signé un accord de financement sous forme d’appui budgétaire au gouvernement du Burkina.   C’était à l’occasion d’une audience que lui a accordé le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba le 27 février 2017.

Le prix du pain subit une hausse ce 1er mars 2017 au Burkina Faso. Les boulangers expliquent que cette augmentation leur permettra de faire face à de nouvelles charges.

Bambou Bihoun, le nouveau président élu de l’UNPCB. (PHOTO SM)

Après une longue crise qui a duré trois ans, l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB) a finalement trouvé l’homme censé faire le consensus : Bambou Bihoun.C andidat unique, Il a été élu par acclamation lors de l’assemblée générale extraordinaire qui a eu lieu les 27 et 28 février 2017 à Bobo-Dioulasso.

Le Bénin, la Guinée et le Niger profiteront de manière significative du soutien au développement du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), suite à la décision de son conseil d'administration d'y ouvrir des bureaux afin d'y renforcer sa présence opérationnelle et sa visibilité et de répondre efficacement aux besoins de ces trois pays.

Le Comité interprofessionnel du riz du Burkina (CIR-B) était face aux médias le mercredi 22 février 2017 à Ouagadougou. L’objet de cette rencontre avec les hommes des médias était d’inviter les populations à consommer le riz «made in Burkina».

Fonds national pour l’éducation et la recherche (FONER) a tenu, on s’en souvient, du 19 au 21 janvier dernier à Ouagadougou, la première édition de ses journées portes ouvertes (JPO) sous le thème  « le FONER au service de l’éducation et de la recherche : communiquer pour mieux servir». Il s’agissait, à travers cette activité, de renforcer la communication interactive afin de répondre efficacement aux besoins d’informations des étudiants et des partenaires.

Dans la perspective de renforcement des moyens de lutte contre la fraude fiscale, le gouvernement Burkinabè a institué l’obligation d’utiliser des factures normalisées dans le cadre des transactions commerciales. Attendue depuis un bout de temps, cette facture normalisée a été lancée ce mardi 21 février 2017 par la Direction générale des impôts (DGI).

L’association «Les Amis de la République populaire de Chine au Burkina Faso» était face aux médias le samedi 18 février 2017 à Ouagadougou. L’objectif de cette conférence de presse, était d’une part de présenter l’association. Et d’autre part, faire un plaidoyer pour l’établissement de relations entre le Burkina et la République de Chine.

En raison de leur essor démographique, les villes africaines sont vouées à jouer un rôle capital dans la croissance de leurs pays, souligne un nouveau rapport de la Banque mondiale paru le 9 février 2017. Afin d’accélérer la croissance économique, de créer des emplois et d’améliorer la compétitivité des villes, ledit rapport indique qu’ « il est indispensable d’améliorer la vie des citadins et des entreprises en investissant vigoureusement dans les infrastructures et en réformant les marchés fonciers ». Voir l’intégralité du rapport… 

« Les reformes dans les secteurs de l’énergie et des mines : quels enjeux dans l’atteinte des objectifs du Plan national de développement économique et social (PNDES) ». C’est sous ce thème que s’est penché les agents et les cadres du ministère de l’Energie, des mines et des carrières au cours de leur premier Casem de l’année 2017.

Partout sur le continent africain, des intellectuels, hommes et femmes de différents domaines d’expertise et d’activité ont publiquement manifesté leur « ras-le-bol » face à l’instauration par la France, depuis plus d’un demi-siècle, d’une monnaie qui n’a que pour but d’ « asservir » le peuple africain. Ainsi, sous le slogan de lutte et de mobilisation « Front Anti-FCFA », plusieurs organisations et mouvements de la société civile ont manifesté le 11 février 2017 dans plusieurs pays et villes du continent et dans le monde. Parmi ces organisations, le mouvement Citoyen africain pour la renaissance (CAR) du Burkina, dirigé par Hervé Ouattara et membre de l’Urgence Panafricaniste (UR-Panaf).

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé