Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

CULTURE

Canal+ lance sa première série quotidienne en Afrique francophone. "Le futur est à nous", relate la vie de plusieurs familles d'un quartier d'Abidjan, sera diffusé à partir du lundi 5 septembre 2022. Pour la presse, les riverains et son personnel, Canal+ Burkina a organisé une diffusion en avant-première dans la matinée du vendredi 2 septembre 2022 à Canal Olympia Idrissa Ouédraogo de Ouagadougou.

"Le futur est à nous" est une saga familiale avec ses énigmes et ses secrets, articulée autour de quinze personnages forts, variés et de différentes générations d'Abidjan, décrit Canal+.  

Les 60 premiers épisodes qui composent la première saison de la série seront diffusés du lundi au vendredi à 18H45 sur Canal+ Pop en Afrique de l'Ouest, à partir de ce 5 septembre. 

 «Le futur est à nous, c’est la toute dernière création Canal+. Ce qu’elle a de particulier, c’est que c’est une quotidienne que nous lançons après les séries hebdomadaires comme "Invisibles", "Cacao", "De plus en plus loin" que vous avez certainement suivi et apprécié. C’est une série qui met en scène une histoire extraordinaire, celle d’une famille divisée et un peu éparpillée dans le continent et qui se retrouve en Côte d’Ivoire. Comme toute famille, il y a des secrets. Au lieu de ces retrouvailles, des secrets se dévoilent et entrainent le téléspectateur qui va découvrir ces secrets au gré des épisodes», résume Souaibou Ba, le responsable à la communication de Canal+ Burkina. 

La série est une production panafricaine qui rassemble des interprètes venus de Côte d'Ivoire, du Sénégal, du Gabon, de la République Démocratique du Congo, ou du Cameroun. Comme par exemple Mahoula Kane (Invisibles, Cacao), Halima Gadji (Maîtresse d'un homme marié), Serge Abessolo (Cacao) ou Ali Cissé (Invisibles), etc. Cela s’explique, selon M. Ba, par le fait que Canal+ est un groupe qui intervient dans plusieurs pays africains. «Il est tout à fait normal, dit-il, que nous puissions mettre en avant tout ce que chaque pays a de bien et de positif. Nous avions fait des séries par pays et aujourd’hui nous faisons des séries qui embarquent plusieurs pays. Le futur est à nous donne l’opportunité à des acteurs de la Côte d’Ivoire, du Gabon, du Cameroun, de s’exprimer».

Il ajoute que dans la réalisation de cette série,  «Il y a des Burkinabè qui ne sont pas à l’écran, mais qui sont intervenus dans la réalisation, la production, à l’image de Aziz Diallo. C’est donc de faire en sorte que les talents africains puissent mutuellement se retrouver et proposer aux téléspectateurs des contenus intéressants».

La série a été créée par Olivier Szulzynger, coauteur de "Plus belle la vie" et de "Un si grand soleil", deux feuilletons quotidiens à succès en France. «Ce dernier a participé à la formation et à l'accompagnement d’une équipe inédite de différents scénaristes venus de toute l’Afrique», précise le groupe Canal+.

H.G. Sama