Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 
Burkina: 101 civils tués en juillet 2020, dont 39 dans la région du Sahel, 22 à l’Est, 19 au Nord, selon l'ONG Crisis Group. 

CULTURE

Le lancement de cet appel à projets spécifiques survenu le 6 août 2020 dans les locaux du Fonds de développement culturel et touristique (FDCT) vise selon le Directeur général de l'institution, à apporter un appui financier sous forme de subvention aux projets culturels structurants prenant en compte les questions transversales à savoir, le genre, la jeunesse et la décentralisation. D'un coût global de 67.200.000 FCFA, les bénéficiaires de cet appel sont les jeunes dont l'âge varie entre 15 et 35 ans. Les femmes et les acteurs locaux issus des associations et coopératives culturelles légalement constituées et dont le siège est au Burkina Faso.

Depuis sa création, le FDCT bénéficie de l'accompagnement du Bureau de la coopération suisse au Burkina Faso (Buco) dans le cadre de la 5è phase du Programme d'appui au secteur de la culture (Pasec) pour la période 2019-2022. Inscrit en droite ligne avec les orientations du Plan national de développement économique et social (PNDES) et de la Stratégie nationale de la culture et du tourisme (SNCT), le Pasec 5 selon Jean-Michel Limat, Directeur de coopération suppléant de la Buco, vise à "contribuer au développement de l'entrepreneuriat culturel, à la mise en place d'un mécanisme pérenne d'accompagnement technique et financier des acteurs en matière de création et de diffusion artistique et culturelle."

Par ailleurs, le Pasec 5 entend également œuvrer en faveur de la préservation de la diversité culturelle au Burkina en vue de promouvoir l'inculturation et de consolider la paix et la cohésion sociale. Trois objectifs majeurs sont visés par cet appel à projets. Il s'agit notamment de réduire les inégalités de genre dans la vie culturelle du Burkina ; d'accompagner les actions de relève à travers la promotion et la valorisation des initiatives culturelles des jeunes ; d'accompagner la mise en place d'un système durable de gouvernance locale de la culture qui favorise la diversité des expressions culturelles et un changement structurel au niveau décentralisé. Rappelons que le montant total du Pasec 5 2019-2022 est de 291.200.000 FCFA.

Les trois types d'activités éligibles sont la création, la production et la diffusion des biens et services culturels ; l'éducation artistique, le dialogue interculturel, la citoyenneté et le genre ; la formation et le développement des compétences professionnelles. Selon Alphonse Tougouma, DG du FDCT, les dossiers de candidature seront reçus du 12 août au 11 septembre 2020 de 8h à 16h au siège de l'institution et dans les Directions régionales de la Culture, des Arts et du Tourisme. Par ailleurs, Alphonse Tougouma a profité de l'occasion pour informer les acteurs culturels et touristiques de la réouverture officielle des guichets prêts à compter du 6 août 2020. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé