Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

l'artiste au centre de la table

CULTURE

Après son premier album intitulé « Ma reconnaissance » sorti en 2011, l’artiste musicienne chrétienne Clara Bénédive revient sur la scène musicale avec son second opus intitulé « Christ, mon assurance ». La dédicace officielle de son œuvre  qui a été suivie par un concert gratuit, est intervenue ce dimanche 24 novembre 2019 à L’Eglise de la Mission apostolique de Pissy /Temple Nouvelle Vie (EMA/TNV).

« Christ mon assurance » est un album de huit titres dont sept de l’artiste et un titre chanté exclusivement et entièrement par une jeune chantre. Parmi les titres, on a : M na n penga Wennam; Bénis-moi ; Mam suur Kièma (réalisé en clip) ; A Jésus toe faa ; J’ai la victoire ; A Jésus séka mam (Titre promotionnel réalisé en clip) ; Zousoaba léok mam ; Bao Wendé. Deux titres ont été réalisés en clip vidéo dont le titre promotionnel « A Jésus séka mam ».

Pourquoi  « Christ mon assurance » ? : «Dans le monde où nous sommes aujourd’hui, il faut un assureur et pour les chrétiens, c’est Christ notre assureur et il est un assureur tout risque. Quelque soit ce qu’il y a, si tu es assuré à Christ, tu peux dormir. Pas de peur, pas de panique, pas de crainte parce qu’il assure tout ».

L’album dont l’enregistrement a débuté en 2015 est constitué essentiellement de chants d’action de grâce au seigneur, de réconfort, de chants d’évangélisation pour que les gens se donnent entièrement au Seigneur Jésus. Entièrement enregistré au Burkina Faso  au studio Accord de Raskiswendé Zongo, l’album chanté en français et en langue nationale mooré, est de rythme tradi-moderne.

Pour la directrice artistique de l’artiste, Séraphine Bancé artiste musicienne de renom, cet album de Clara Bénédive est un pur délice. «  L’album est de taille et j’encourage vraiment ceux qui ne l’ont pas à le chercher et à l’écouter tous les jours. En écoutant les chansons de cet album, tu gardes la foi, tu restes tranquille, tu n’a pas peur car tu sais que Jésus est avec toi » foi de Mme Bancé qui comme l’artiste estime que l’opus est complet tant sur le plan rythmique que sur le plan du message.

Le Dr Judicaël Djiguemdé, enseignant chercheur à l’Université Ouaga II, a au nom des parrains de ce concert dédicace, souhaité bon vent à l’artiste et surtout que cet album puisse pénétrer dans les cours familiales et les quatre coins du pays pour y apporter réconfort.

L’album est déjà disponible sur le marché discographique au prix unitaire de 2 500 FCFA en version CD.  Au titre des perspectives, l’artiste a déjà un calendrier chargé de concerts et d’invitation à des festivals  tant au Burkina que dans la sous région. Déjà, elle est invitée le 28 décembre 2019 à Lomé au Togo pour un festival. 

De son vrai nom Marie Claire Tapsoba née Kaboré, l’artiste est enseignante de profession et directrice d’une école primaire privée. Mariée, elle est mère de cinq enfants.

 

 

  

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé