Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

CULTURE

Dans le cadre de la 5è phase du Programme d’appui au secteur de la culture (PASEC 5), le bureau de la coopération suisse a renouvelé son engagement aux côtés du Fonds de développement culturel et touristique (FDCT). La signature de cette convention pour une période de trois ans (2019-2022), résultat de la bonne collaboration issue de la première (2016-1018) a eu lieu le 23 octobre 2O19 à Ouagadougou.

D'un montant total de 520.000 F Suisse soit 291.200.000 FCFA, cet accord de financement vient ainsi selon les premiers responsables du FDCT, traduire la volonté du bureau de la Coopération suisse au Burkina, de faire de la culture un levier de développement au pays des Hommes intègres et participant à la construction de la citoyenneté. En effet, "le programme d'appui à la culture du bureau de la Coopération suisse au Burkina vise essentiellement à permettre aux opérateurs culturels de participer à la construction de la citoyenneté dans l'ensemble du pays et à assurer la promotion de la contribution artistique des jeunes et des femmes ; à permettre auxdits opérateurs à améliorer leurs capacités de gestion et de diversifier leurs ressources pour assurer leur pérennité et enfin de permettre à l'Etat et au fonds, de renforcer l'offre d'appui technique et financier adaptés aux besoins des opérateurs culturels d'envergure nationale d'une part, et aux initiatives culturelles des jeunes et des femmes d'autre part", explique Alphonse Tougouma, DG du FDCT.

Pour sa part, Élisabeth Pitteloud Alansar, Directrice du bureau de la Coopération suisse au Burkina, a émis le souhait de voir plus de jeunes et de femmes postuler aux appels à projets. “Nous attendons particulièrement de ce partenariat le développement des services d’appui décentralisé au profit des opérateurs culturels d’importance nationale pour soutenir le professionnalisme, la créativité et la capacité de mobilisation des ressources pour la culture. Nous mettons également un point d’honneur à l’émergence d’initiatives culturelles issues de la jeunesse et des femmes qui jouent un rôle central dans ce secteur”, a-t-elle indiqué.

En effet, le bureau de la Coopération suisse au Burkina est le premier partenaire technique et financier du FDCT dès sa création, avec un appui financier de 168.000.000 FCFA sur la période 2016-2018. Cette dotation, couplée à celle de l'Etat burkinabè a permis au FDCT de financer 105 projets culturels et touristiques structurants d'un coût global de 1,4 milliards de francs CFA, dont 72 projets culturels d'un montant total de 569.254.931 FCFA.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir