Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Le procès du putsch manqué de 2015 de nouveau renvoyé au 29 juillet, dans l'attente d'une décision du Conseil constitutionnel. 
Football: Kamou Malo, précédemment coach de l'USFA, est le nouveau sélectionneur des Etalons (communiqué FBF).  
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France

CULTURE

Dans la soirée du vendredi 28 juin dernier à Ouagadougou, l’artiste Bam Rod à l’état civil Raudrik Alidou Bamogo a, au cours d’une conférence de presse, présenté sa première œuvre discographique «Wisgue» signifiant «Bats-toi» en langue nationale mooré, selon son staff. 

Chanté en mooré et en français, l’album composé de huit titres est un «creuset de thèmes qui visent à éveiller les consciences en abordant de façon différentes la vie de tous les jours», en à croire l’artiste. «Ce sont de manière expresse: les dangers liés aux jeux de hasard, le travail, la vie, la mort, l’amour, le mariage… Un album aux rythmes cadencés et tempérés, accommodé au Rap, à l’Afro-pop et à la dance hall dans une conjugaison de sonorités modernes et traditionnelles» a expliqué Bam Rod, commerçant de profession.

L’album «wisgué» est composé de titres tels que «Tiercé» qui, selon l’artiste est un cri d’espoir lancé à l’endroit de la jeunesse burkinabè. Il pointe du doigt les jeux du hasard. Pour l’artiste, «c’est au bout des efforts que l’on se réalise et peu importe l’endroit où tu te trouves, il faut toujours garder espoir». Il a fait savoir que ce titre n’a pas été financé par la  Lonab comme le prétendent beaucoup de ses fans.

Dans cet album, on y trouve «Wisgue» comme titre signifiant «qu’il faut travailler, accepter suer pour voir ses rêves se réaliser». «Le travail émancipe tout le monde» a lancé l’artiste. Il y a également des titres tels que «Dance hall» qui invite à saisir le moment présent, «Tuuma/Travail» dans lequel l’artiste rappelle que c’est le travail qui fait l’Homme, «Viima looda» la vie passe, aucun retour en arrière n’est possible. Il y a aussi «M’Neda », « Amour fort » qui est un featuring avec l’artiste Nourat. Enfin pour l’artiste, la vie ne se conçoit pas seul d’où le morceau «Mariage» pour dire que la vie est la résultante de deux âmes qui épousent les mêmes sentiments.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé