Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»

CULTURE

La ville de Ouagadougou va vibrer au rythme de la danse contemporaine et traditionnelle à travers la 5ème édition du Festival international de danse de Ouagadougou (Fido) et ce, du 28 janvier au 4 février 2017. L’annonce a été faite aux hommes de média ce mardi 17 janvier 2017 à Ouagadougou.


Placée sous le signe de la paix, cette 5ème édition accueillera une vingtaine de compagnies venant d’Europe, d’Afrique, d’Amérique et des troupes traditionnelles du Burkina Faso. Et pour la promotrice, Irène Tassembédo, la particularité de cette édition est de travailler de sorte que, ce que le Burkina a connu ne se reproduise plus. «C’est une édition dédicacée aux personnes qui ne sont pas là » a-t-elle ajouté. Selon elle, plus de 4 000 spectateurs sont attendus à l’Institut français de Ouagadougou, au CDC la Termitière et à l’Ecole de danse Irène Tassembédo (Edit) ainsi que dans plusieurs lieux de la ville.

Au programme, il y aura des spectacles de danse, une chaine humaine pour la paix suivie d’un djandjoba, des stages de danse du 30 janvier au 3 février 2017 ouvert aux professionnels et amateurs. Par ailleurs, il y aura une projection de matchs de la Can, un « village du festival » tous les soirs à partir de 22h 30 à Edit. Aussi, place sera faite à des cafés concerts après les spectacles avec une programmation d’artiste et groupes musicaux.  En plus de ces activités, il est prévu celles en externe comme à la Maco, au grand marché « Rood woko » et dans certains établissements scolaires. 

Le Fido a été créé en 2013. C’est est un festival qui vise à promouvoir et à valoriser toutes les formes de danse du monde. Il se tient chaque dernière semaine du mois de janvier à cheval entre le mois de février.

Ylkohanno Somé





Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé