Aujourd'hui,
URGENT
Cannes: la Palme d’or pour le «Parasite» de Bong Joon-ho, prodige sud-coréen
Justice: Maiza sérémé cède sa place à Harouna Yoda au TGI de Ouagadougou
France: explosion dans une rue piétonne à Lyon, six blessés, la piste du colis piégé privilégiée (parquet)
Chine-Burkina: «L’exportation des produits burkinabè vers  le marché chinois a augmenté de 300%» 
Royaume-Uni: la Première ministre Theresa May a annoncé ce vendredi 24 mai qu'elle quitterait ses fonctions le 7 juin prochain
Burkina: la société civile demande aux communes minières de suspendre toute collaboration avec les sociétés minières
Burkina: une performance globale de 63,3% enregistrée par les structures du Premier ministère en 2018
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois

© SIA KAMBOU / AFP

CULTURE

L'écrivain ivoirien Bernard Dadié, est décédé ce samedi 9 mars 2019  à 103 ans. « La Côte d'Ivoire vient de perdre son plus grand écrivain (…) Nous nous inclinons devant sa mémoire » a annoncé le ministre ivoirien de la Culture, Maurice Kouakou Bandaman.

Considéré comme l’un des pionniers de la littérature africaine, Bernard Dadié est l'auteur d'une œuvre prolifique, dans laquelle il a abordé tous les genres littéraires: poésie, roman, chroniques, contes traditionnels et surtout théâtre. Militant pour l'indépendance, il a été le ministre de la Culture de 1977 à 1986 du premier président ivoirien Felix Houphouët-Boigny.

Bernard Dadié est "un pionnier et un géant de la littérature africaine", avait déclaré en 2016 la directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova, en lui remettant le premier prix Jaime Torres Bodet.

Écrivain et homme politique, né à Assinie (Côte d’Ivoire) en 1916, ancien élève de l’école William Ponty, Bernard Dadié apparaît comme l’un des écrivains les plus représentatifs de la génération qui a donné ses lettres de noblesse à la culture africaine.

Source : AFP/Présence africaine.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé