Aujourd'hui,
URGENT
Cannes: la Palme d’or pour le «Parasite» de Bong Joon-ho, prodige sud-coréen
Justice: Maiza sérémé cède sa place à Harouna Yoda au TGI de Ouagadougou
France: explosion dans une rue piétonne à Lyon, six blessés, la piste du colis piégé privilégiée (parquet)
Chine-Burkina: «L’exportation des produits burkinabè vers  le marché chinois a augmenté de 300%» 
Royaume-Uni: la Première ministre Theresa May a annoncé ce vendredi 24 mai qu'elle quitterait ses fonctions le 7 juin prochain
Burkina: la société civile demande aux communes minières de suspendre toute collaboration avec les sociétés minières
Burkina: une performance globale de 63,3% enregistrée par les structures du Premier ministère en 2018
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois

CULTURE

La mode, partie intégrante du cinéma était au rendez-vous de la 26ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco). En effet, l’agence Models and Events Agency (MEA) a bien relevé le défi de la promotion de la mode lors de ce cinquantenaire du Fespaco à travers un défilé de mode international le 1er mars dernier à Ouagadougou.


Placée sous le parrainage de Abdoul Karim Sango, ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme et le co-parrainage de Makita Bocoum, ce défilé de mode placé sous le thème : «La mode, espace de cohésion et d’échanges culturels» est selon Oumou Compaoré, co-fondatrice de l’agence MEA, en droite ligne avec le thème du cinquantenaire du Fespaco. «Nous avons décidé d’organiser ce défilé de mode qui existait déjà au Fespaco mais qui a disparu ces deux dernières éditions. C’est donc avec l’accompagnement du Fespaco que nous organisons ce défilé en l’honneur du cinéma africain», a laissé entendre Mme Compaoré.

Les co-promotrices et la marraine (au centre)

Pour ce défilé de mode, des créateurs de renommée internationale étaient au rendez-vous. Notamment John Medar du Bénin (directeur artistique du défilé), les stylistes Casterman du Bénin, Dieudonné Tra et Franck Gnamien de la Côte d’Ivoire, Fedi Maïga du Mali, Bazemsé, Line prestation et Be Free du Burkina Faso, pour ne citer que ceux-là.

En levée de rideau, le public venu nombreux pour la circonstance s’est délesté avec une parade en hommage aux anciens cinéastes. Tour à tour, les fans de la mode au nombre desquels, Miss Burkina et ses dauphines, ont pu admirer les collections «Sotigui» de Be Free, «Ama» de Fedi Maïga, «Repose en paix» de Ben Isaac avec sa marque «The black», «Esprit calme» de Franck Gnamien, «Soro bis» du premier mannequin burkinabè Issa Sorogo etc. Ce cinquantenaire marque également 30 ans de participation du styliste de renommée internationale Pathé Ouédraogo dit Pathé’O au Fespaco. A l’occasion, le monument de la mode africaine a présenté sa collection spéciale Fespaco portée par 30 mannequins. 

Au total, ce sont 14 stylistes et une trentaine de mannequins qui ont fait connaitre leur savoir-faire à cette soirée. Les artistes Imilo Le Chanceux, La Jaguar et Mix Premier de la Côte d’Ivoire n’ont pas marchandé leur talent pour agrémenter la soirée de bonne humeur.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé