Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

CULTURE

Tout comme les nombreux festivaliers au Fespaco 2019, le Directeur général de la Loterie nationale Burkinabè (Lonab), Simon Tarnagda, était au stand d’exposition de la nationale des jeux de hasard le 27 février dernier. Décontracté, c’est un DG qui est venu aussi tenter sa chance et a obtenu 200 FCFA au grattage. Occasion pour nous de découvrir les raisons de cette visite «inhabituelle» et de comprendre qu’à cette édition comme aux précédentes, la Lonab chapeaute le prix spécial de la chance.


Fasozine : Vous êtes au stand de la Lonab à l’occasion et nous vous avons vu tenter votre chance…

Simon Tarnagda : Nous, nous sommes interdits de jouer au PMU’B, mais j’ai tenté ma chance aux instantanés et j’ai eu 200 FCFA. J’espère que la prochaine fois je vais gagner mieux.

La Lonab soutient le Fespaco, c’est un cinquantenaire qui soutient un autre cinquantenaire n’est-ce pas ?

Le Fespaco est, tout comme le SIAO, le Tour du Faso, la SNC et toutes ces activités une vitrine pour le Burkina Faso. Lorsque vous intégrez notre mission qui est de contribuer aux efforts du gouvernement pour le développement du Burkina Faso, nous ne pouvons pas rester muets, surtout pour une activité d’envergure comme ce festival. La logique veut que nous soyons à la hauteur de nos missions, des attentes de nos autorités et de notre clientèle. C’est pour ces raisons que nous n’hésitons pas à mettre la main à la poche pour accompagner nos autorités afin que la réussite soit au rendez-vous.

A combien s’estime ce sponsoring ?

Pour cette édition, nous avons injecté 100 millions de francs CFA, comme à l’édition passée

La Lonab met également en compétition un prix…

A cette édition comme aux précédentes, la Lonab chapeaute le prix spécial de la chance. Nous avons mis en place un jury qui va identifier le film qui a pu faire ressortir, entre autres, les actions de notre entreprise, les réalisations socio-économiques, les chances de la vie… Nous avons prévu cinq millions de francs CFA pour le lauréat.

Et quelle appréciation faites-vous de façon générale de ce 26e Fespaco ?

Je suis très content et très satisfait que ce festival se passe dans la paix. C’est déjà un grand acquis. De nombreuses personnes sont venues de divers horizons pour assister à la biennale du cinéma africain. Nous avons l’obligation de donner satisfaction à ceux qui sont venus malgré ce qui se raconte à l’extérieur sur le Burkina Faso. C’est une participation massive qui se donne à voir.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé