Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

Hakilitan, l'un des trois films burkinabè en lice pour l'Etalon d'or de Yennenga

CULTURE

Après le rendez-vous du 20 septembre 2018 à Ouagadougou, la virgule européenne à Paris et à Bruxelles, le comité d’organisation du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) a rencontré, ce vendredi 25 janvier 2019 à Ouagadougou, les hommes de média pour leur faire part de la sélection complète du cinquantenaire de cette biennale.

Après avoir dévoilé la liste des longs métrages fiction à Paris (France) et à Bruxelles (Belgique), le comité d’organisation du cinquantenaire du Fespaco a rendu public la totalité de la sélection.  Pour le comité, l’année 2019 est une année exceptionnelle en ce sens que plus de 1000 films toutes catégories confondues ont été enregistrés à la clôture des inscriptions. 

«Nous avons constaté que la majorité des films qui nous a été soumis ont été de qualité. C’est ce qui nous amène à présenter cette sélection un peu tardivement parce que, le travail était vraiment difficile pour faire le choix des films. On ne peut pas montrer en une semaine tous les films de qualité que nous avons reçu» a fait savoir Ardiouma Soma, délégué général du Fespaco.

Pour cette 26 ème édition, il y a eu une innovation dans le processus de sélection des films. Le comité a décidé de mettre en œuvre les recommandations issues de l’atelier international organisé au cours des mois de novembre et décembre 2017. «Nous avons ouvert le comité de sélection à des personnalités externes du Fespaco, aux résidents au pays, à des experts internationaux, aux personnes averties du cinéma» affirme-t-il.

Le travail de ce comité a permis d’avoir une sélection d’environ 165 films répartis dans 7 catégories qui couvrent le domaine de la fiction, du documentaire, de la série télévisuelle, des écoles africaines du cinéma et les films d’animation. «Nous avons réussi à retenir 20 films fiction long métrages pour l’Etalon d’or de Yennega dont trois du Burkina Faso. Et nous avons retenu 21 longs métrages documentaires de création qui, pour la première fois vont compétir aussi pour l’Etalon d’or de Yennega de leur catégorie» a expliqué M. Soma qui a fait savoir que ce sont des films de qualités qui représentent toutes les régions de l’Afrique.

Afin que ces films soient vus dans de meilleures conditions, 9 salles de cinéma ont été identifiées. Il s’agit du Ciné Neerwaya, du Ciné Burkina, du Cenasa, des deux salles de l’Institut français, les deux salles Canal Olympia, la salle de théâtre de Jean Pierre Guingané et le centre de conférence du CBC.

Pour ce cinquantenaire, le comité a décidé de venir aux fondamentaux pour amener le cinéma et les cinéastes dans les périphéries de la ville de Ouagadougou. A cet effet, un partenariat a été noué avec l’association du Cinéma numérique ambulant (CNA).

Il est à noter que le 1er prix pour l’Etalon d’or de Yennega dans la catégorie film de fiction long métrage est composé d’un trophée et la somme de 20 millions. Le 2ème prix, l’Etalon d’Argent de Yennega, est composé d’un trophée et de 10 millions de francs Cfa et le 3ème prix, l’Etalon de Bronze de Yennega, est composé de 5 millions de nos francs plus un trophée également.

Dans cette catégorie, trois films burkinabè sont en compétition, Il s’agit du film, « Desrances » de la réalisatrice Apolline Traoré,  de « Hakilitan (Mémoire en fuite) » de Issiaka Konaté et de « Duga (les charognards)  » des réalisateurs Abdoulaye Dao et Hervé Eric Lengani. Dans la sélection officielle Fiction Court métrage, le Burkina Faso est representé par 4 films : Fragile espoir de Inoussa Baguian, Il pleut sur Ouaga de Fabien Dao, de Naabiga le prince de Zalissa Zoungrana et Rêve brisé de Bêde Modeste Ganafé Mofédogna. 

Consultez et téléchargez la liste complète sur le lien :  https://fespaco.bf/selection-officielle-films/.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé