Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

CULTURE

Encourager les investisseurs et valoriser les acquis dans les domaines de l’hôtellerie, la restauration et les voyages au Burkina, tel est l’objectif du Prix national de l’entrepreneur touristique. Premier du genre, l’initiative portée par le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, a été présenté à la presse ce mardi 22 janvier 2019.

Le tourisme selon Lassina Simporé, secrétaire général du MCAT, est devenu depuis plusieurs années, la première industrie de la planète. En effet, il représente selon l’Organisation mondiale du tourisme, 12% du PIB mondial et comptait quelque 200 millions d’emplois (8% du total mondial) en 2016. Ces bonnes performances cachent néanmoins des disparités entre pays. En effet, alors que l’Europe, l’Asie-pacifique et les Amériques se partagent la quasi-totalité des retombées de l’activité, l’Afrique quant à elle, ne bénéficie que d’environ 5% des échanges et des flux économiques de l’activité touristique mondiale.

Au plan sous régional, le Burkina occuperait une place assez modeste parmi les pays à vocation touristique. «Les crises sécuritaires, sanitaires et économiques de ces dernières années sont venues compromettre les efforts déployés par les acteurs du secteur et mettre en péril des acquis engrangés au cours de plusieurs décennies de croissance. Cependant, loin de céder au découragement, des milliers d’entrepreneurs continuent d’investir des ressources importantes dans le secteur. Ce qui témoigne de leur foi en ce secteur», fait remarquer M. Simporé.

En vue donc de valoriser les acquis et d’encourager ces investisseurs, le MCAT a initié le Prix de l’entrepreneur touristique. L’activité selon les organisateurs, consiste à honorer au cours d’une soirée gala, les acteurs des filières hébergement, restauration et voyages qui se seront distingués au cours de l’année. Pour l’année 2018, la soirée gala de récompense est prévue se tenir en début du mois de février 2019.

Trois prix seront décernés dans chaque catégorie soit un total de 9. Chaque prix est composé d’un trophée et des lots en nature. La valeur des différents lots en nature dépendra selon les organisateurs, de la mobilisation des ressources auprès des sponsors et partenaires.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé