Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: décédé le 8 juillet 2020, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly inhumé le  17 juillet à Korhogo. 
Mali: le Premier ministre a déclaré vouloir former "très rapidement" un gouvernement d'ouverture.
Mali: plusieurs figures de l'opposition arrêtées samedi après des troubles quasi insurrectionnels qui ont fait quatre morts. 
Présidentielle: Roch Marc Christian Kaboré officiellement investi par le MPP pour briguer un nouveau mandat en novembre 2020.
Transports: la liaison ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso a repris mercredi 8 juillet 2020 sur l'ensemble de la ligne. 
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 

CULTURE

Manga abrite la cérémonie (officielle) de commémoration de la 58e édition de la fête de l’indépendance du Burkina. A l’occasion, les Editions Sidwaya fait une exposition photographique à la Foire de l’indépendance.

L’objectif de cette exposition selon Issiaka Dabéré, chef service documentation et des archives aux Editions Sidwaya, est de faire en sorte que la nouvelle génération se remémore des devanciers dans tous les secteurs d’activité au Burkina. Première du genre, cette exposition connait une grande affluence après seulement deux jours d’ouverture de la foire. Du 7 au 12 décembre donc, les populations pourront découvrir pour certains et d’autres pour redécouvrir les hommes et femmes de toutes les couches socio-politiques du pays des Hommes intègres qui ont marqué leur temps.

Au total, ce sont des photos qui ont une durée de vie de plus de 45 années qui sont exposées. A l’image du bureau du feu président Thomas Sankara. «A travers cette photo, nous voulons montrer qu’aucune structure ne peut se targuer d’avoir l’image du bureau de Thomas Sankara si ce n’est Sidwaya. Compte tenu aussi que le capitaine a marqué son existence en passant un jour à 00h à Sidwaya pour encourager les ouvriers de l’imprimerie», fait remarquer M. Dabéré.

Pour lui donc, Sidwaya est une mine d’or que les Burkinabè doivent exploiter au maximum. Créé le 5 avril 1984, Sidwaya honore également le feu Paulin Bamouni, qui a été son premier Directeur général à travers ses photographies. Issiaka Dabéré estime qu’il n’est pas normal que ce soit les étrangers qui viennent s’enrichir avec les archives de Sidwaya qu’ils exploitent à d’autres fins.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir