Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

CULTURE

Depuis le 1er décembre dernier, il s’est ouvert à Ouagadougou la 2e édition du Salon international du prêt-à-porter africain de Ouagadougou (SIPAO). Pour Idé Mava, créateur de mode et promoteur dudit rendez-vous, cette initiative se veut être une tribune qui met à l’honneur le prêt-à-porter burkinabè en particulier, et celui africain de façon générale.

Jusqu’au 9 décembre prochain, les férus de modes vestimentaires trouveront pour leur compte en matière de prêt-à-porter africain, du côté de la place de la révolution. En effet, cette esplanade est pour la circonstance, le théâtre d’expositions pour bon nombre de créateurs de mode venu du Niger, de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso.
Partant du constat que les créateurs de mode africaine éprouvent des difficultés à présenter et écouler leurs produits, il s’avérait nécessaire, selon Idé Mava de donner lieu à un tel évènement. Ladite initiative, se présente comme l’aubaine tant espérée par tous les maillons de la chaîne, allant de la création à la commercialisation, en vue d’offrir une plus-value à ce que d’aucun présente comme le prêt-à-porter artisanal.

Par ailleurs, cette trouvaille du styliste Idé Mava est saluée de la plus belle des manières par les amoureux de la mode. C’est fort de ce constat qu’à l’occasion de la cérémonie officielle de lancement de ce SIPAO 2018, Oumarou Idani, ministre des mines et des carrières, par ailleurs parrain de ladite édition, indique que « le SIPAO ne doit plus être considéré comme un simple salon mais, il doit être perçu comme le grand arbre à palabres des différents maillons de la mode ».

En outre, pour le ministre Idani, si les principaux acteurs sont soucieux de l’avenir du prêt-à-porter, il leur revient de s’investir afin de faire de ce genre d’évènement une réussite absolue. Abordant dans le même sens que son collègue, Remis Dandjinou, patron de ce rendez-vous annuel du prêt-à-porter, estime que le SIPAO est une ébauche pour la disponibilité et la distribution du prêt-à-porter africain.

Toutefois, ce salon qui du même coup fait officie de marché, est une occasion rêvée pour ces stylistes de renom de faire montre de leur savoir-faire avec des matières propres à l’Afrique. Ainsi, Arten Création, Prince D., Tina O, 226 Kara, Ibou Africa (Niger), et autres présentent au public à travers leurs différentes créations de l’ingéniosité et de la créativité à la portée aussi bien des enfants, que des adultes de même que des jeunes. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir