Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

CULTURE

La 3è édition du Festival de la musique live de gounghin (Femulig), organisé par l’ensemble musical «Le levain», se tiendra du 30 novembre au 2 décembre 2018 à l’Inafac (Institut national de formation artistique et culturelle). A une semaine du festival, les organisateurs ont rencontré les hommes des médias le 22 novembre 2018 et, les échanges ont porté sur le bilan à mi-parcours de l’organisation.


Comme annoncé par les initiateurs lors d’une conférence de presse le 30 octobre dernier, le Femulig se tiendra en 72 h à l’Inafac.  Placé sous le thème «Rôle  et place du musicien instrumentiste dans le rayonnement de la musique au Burkina Faso», le Femulig est une plateforme qui valorise les musiciens instrumentistes.

A une semaine du festival, malgré quelques réglages à faire selon  les organisateurs, tout serait prêt pour le début à bonne date.  «Dans la matinée du 30 novembre, nous allons commencer  par la conférence débat qui sera  animée par Seydou Zongo allias Zedess et Télesphore Bationo sur le thème retenue pour cette édition», a affirmé le coordonnateur du festival, Maximilien Somé. Un thème secondaire sur «Les droits voisins et les conditions d’adhésions aux droits voisins» sera animé par Wahabou Bara, Directeur général du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA). La cérémonie d’ouverture officielle aura lieu dans la cours de l’Inafac le 30 novembre  à 17 h 30.

Des masters class dans différents modules (guitare ; bass ; piano ; batterie ; gestion du son ; voix) seront au programme dans la matinée du  deuxième jour. Aux dire des conférenciers, une trentaine d’artistes et groupes   évoluant dans le live, dont entre autres le ballet national ; le levain ; Lamine Diara ; Salif Dembélé ; Maï  Lingani ; Nourat Zoma ;  Wili Somé animeront dans les après-midi du festival.

Aussi,  au cours de la nuit des lauréats et des partenaires qui aura lieu le dimanche 2 novembre, des trophées dénommés «tam-tam du Faso Awards» seront décernés aux doyens dans chaque instrument. Des  personnalités du milieu musical et les partenaires recevront des attestations.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé