Aujourd'hui,
URGENT
Crise à l’UPC: Zéphirin Diabré invite les militants au calme
Justice militaire : le commissaire du gouvernement a fait appel de la liberté provisoire accordée à Djibril Bassolé.
Côte d’Ivoire: Tiken Jah Fakoly envisage de rendre visite aux prisonniers politiques. 
Catalogne : le président régional, Carles Puigdemont, opte pour un dialogue avec Madrid.
Kenya:  l'opposant Raila Odinga annonce son retrait de la présidentielle du 26 octobre.
Economie:  l’ex footballeur français Lilian Thuram rejoint le camp des activistes anti-franc CFA.
Culture: Alassane Ouango installé en tant que nouveau directeur général du Musée national.
Mondial 2018: Le Burkina battu par l’Afrique du Sud (1-3).
Putsch manqué de sep: L'audience de confirmation des charges des 107 inculpés renvoyée au 25 octobre
Politique nationale: Saran Sérémé quitte la présidence du PDC

CULTURE

La 25è édition du Fespaco a été lancé le jeudi 5 janvier au palais de la culture d’Abidjan en Côte d’Ivoire. Devant comédiens, réalisateurs, producteurs et autres invités de marque, le délégué général du Fespaco a dévoilé les films retenus pour la compétition officielle. Au total, 20 films sur 1000 inscrits ont été admis à compétir pour l’Etalon d’Or du Yennenga 2017. Parmi les films sélectionnés, le Burkina Faso s’en sort avec trois dont celui d’Apolline Traoré, de Tahirou Ouédraogo et d’Adama Roamba. En rappel, la 25è édition de la biennale du cinéma africain est prévue du 25 février au 4 mars 2017 à Ouagadougou.


Les 20 films retenus par le Jury
1- « A la recherche du pouvoir perdu » de Mohammed Ahed Bensouda (Maroc)
2- « A mile in my shoes » de Saïd Khallaf (Maroc)
3- « Aisha » de Chande Omar (Tanzanie)
4- « Félicité » de Alain Formose Gomis (Sénégal)
5- « Fre » de Kinfe Banbu (Ethiopie)
6- « Frontières » de Appolline Woye Traoré (Burkina Faso)
7- « Innocent malgré tout » de Kouamé Jean De Dieu Konan/ Kouamé Mathurin Samuel Codjovi (Côte d’Ivoire)
8- « L’interprète » de Olivier Meliche Koné (Côte d’Ivoire)
9- « L’orage africain – Un continent sous influence » de Sylvestre Amoussou (Bénin)
10- « La forêt du Niolo » de Adama Roamba (Burkina Faso)
11- « Le gang des Antillais » de Jean Claude Barny (Guadeloupe)
12- « Le puits » de Lotfi Bouchouchi (Algérie)
13- « Les Tourments » de Sidali Fettar (Algérie)
14- « Life point » de Brice Achille (Cameroun)
15- « Lilia, une fille tunisienne » de Mohamed Zran (Tunisie)
16- « Praising the Lord plus one » de Kwaw Paintsil Ansah (Ghana)
17- « The lucky specials » de Rea Rangaka (Afrique du Sud)
18- « Thom » de Tahirou Tasséré Ouédraogo (Burkina Faso)
19- « Wulu » de Daouda Coulibaly (Mali)
20- « Zin’naariya ! » de Rahmatou Kéïta (Niger )

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir