Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»
Vatican: le pape François se rendra aux Emirats arabes unis en février 2019 où il participera à une rencontre inter-religieuse
G5 Sahel: plus de 1 300 milliards de F CFA (2 milliards d'euros) mobilisés pour le financement du programme d’investissements prioritaires
Rwanda: l'opposante Diane Rwigara et sa mère acquittées d'incitation à l'insurrection
Burkina Faso: la justice française autorise l'extradition de François Compaoré, frère cadet de Blaise Compaoré, poursuivi dans l'affaire Norbert
Burkina: les syndicats de l'éducation appellent les enseignants à suspendre de toute forme d’évaluation pour compter de ce lundi 3 décembre
Région de l'Est: la gendarmerie déjoue une embuscade et abat 6 assaillants sur l’axe Fada-Bougui (lefaso.net). 
Etats-Unis: le 41e président américain, George H. W. Bush, est décédé ce vendredi 30 novembre 2018 à l'âge de 94 ans

CULTURE

Le comité d’organisation de Ouaga film Lab était face à la presse ce mardi 18 septembre 2018 à Ouagadougou pour annoncer les grandes lignes de son édition 2018. Ouaga film lab qui est une plateforme de rencontre entre les décideurs et les créateurs de cinéma, se tiendra du 20 au 29 septembre dans la capitale burkinabè.

Après l’édition de l’expérimentation en 2016, puis celle de confirmation en 2017, la plateforme de 2018 est celle de la « consolidation ». Selon les conférenciers, au-delà de la formation,  Ouaga film lab est un espace où se préfigure le cinéma africain par excellence, où des rencontres professionnelles déterminantes et des mises en réseaux stratégiques se tissent.

Pour cette édition, Ouaga film lab accueillera 15 projets de films (fiction, documentaire, et cinéma d’animation) portés par 25 jeunes cinéastes (réalisateurs et producteurs)  venus du Bénin, du Burkina Faso, du Mali, du Niger, du Nigéria, de la Gambie, de la Guinée Bissau et du Sénégal. Ceux-ci bénéficieront d’un programme intensif de formation en technique d’écriture (fiction et documentaire), en stratégie de production cinématographique et en pitch (comment convaincre et persuader en un temps bref).

Les activités phares qui seront menées sont des ateliers de formation dans le domaine du scénario, de la production et du pitch pour les 25 professionnels qui seront sélectionnés.

« Ils  auront droit au ‘‘one to one’’ qui sont des moments avec les consultants qui sont des responsables de laboratoires  du cinéma afin de voir sur quel projet ils pourraient mettre en place des appuis. Cela  pour que nous puissions avoir des productions de qualité. Il y aura aussi ce qu’on appelle le mentoring qui sont des experts du cinéma qui seront à la disposition des jeunes porteurs de projets afin de les accompagner dans la maitrise des leurs projets et de faire en sorte que ces projets puissent gagner les prix qui sont mis en jeu » a expliqué Ousmane Boundaone, administrateur Ouaga film lab.

Le budget de cette édition est estimé à plus de  97 millions de francs Cfa et  11 prix sont mis en jeu pour ladite édition. Selon, Alex Moussa Sawadogo, directeur artistique, ils s’agit du Grand prix Idrissa Ouédraogo ;  Sud Ecriture ;  Fidadoc ;  fabrique cinéma de l’institut français ; forum de Namur ; Medienboard Berlin –brandenburg ; Groupe ouest ; Alca ; Torino film lab ; journée cinématographiques de Carthage et le prix EAVE.   La cérémonie de proclamation des résultats et la remise des prix sont prévues pour le samedi 29 septembre au Cenasa.

 La présente édition est placée sous le parrainage Saint Pierre Yaméogo. 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir