Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

CULTURE

Le comité d’organisation de Ouaga film Lab était face à la presse ce mardi 18 septembre 2018 à Ouagadougou pour annoncer les grandes lignes de son édition 2018. Ouaga film lab qui est une plateforme de rencontre entre les décideurs et les créateurs de cinéma, se tiendra du 20 au 29 septembre dans la capitale burkinabè.

Après l’édition de l’expérimentation en 2016, puis celle de confirmation en 2017, la plateforme de 2018 est celle de la « consolidation ». Selon les conférenciers, au-delà de la formation,  Ouaga film lab est un espace où se préfigure le cinéma africain par excellence, où des rencontres professionnelles déterminantes et des mises en réseaux stratégiques se tissent.

Pour cette édition, Ouaga film lab accueillera 15 projets de films (fiction, documentaire, et cinéma d’animation) portés par 25 jeunes cinéastes (réalisateurs et producteurs)  venus du Bénin, du Burkina Faso, du Mali, du Niger, du Nigéria, de la Gambie, de la Guinée Bissau et du Sénégal. Ceux-ci bénéficieront d’un programme intensif de formation en technique d’écriture (fiction et documentaire), en stratégie de production cinématographique et en pitch (comment convaincre et persuader en un temps bref).

Les activités phares qui seront menées sont des ateliers de formation dans le domaine du scénario, de la production et du pitch pour les 25 professionnels qui seront sélectionnés.

« Ils  auront droit au ‘‘one to one’’ qui sont des moments avec les consultants qui sont des responsables de laboratoires  du cinéma afin de voir sur quel projet ils pourraient mettre en place des appuis. Cela  pour que nous puissions avoir des productions de qualité. Il y aura aussi ce qu’on appelle le mentoring qui sont des experts du cinéma qui seront à la disposition des jeunes porteurs de projets afin de les accompagner dans la maitrise des leurs projets et de faire en sorte que ces projets puissent gagner les prix qui sont mis en jeu » a expliqué Ousmane Boundaone, administrateur Ouaga film lab.

Le budget de cette édition est estimé à plus de  97 millions de francs Cfa et  11 prix sont mis en jeu pour ladite édition. Selon, Alex Moussa Sawadogo, directeur artistique, ils s’agit du Grand prix Idrissa Ouédraogo ;  Sud Ecriture ;  Fidadoc ;  fabrique cinéma de l’institut français ; forum de Namur ; Medienboard Berlin –brandenburg ; Groupe ouest ; Alca ; Torino film lab ; journée cinématographiques de Carthage et le prix EAVE.   La cérémonie de proclamation des résultats et la remise des prix sont prévues pour le samedi 29 septembre au Cenasa.

 La présente édition est placée sous le parrainage Saint Pierre Yaméogo. 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir