Aujourd'hui,
URGENT
Ghana: le gouvernement décrète une semaine de deuil national après le décès de Kofi Annan
ONU: l'ancien secrétaire général, Kofi Annan est décédé à l'âge de 80 ans
Soum: un militaire perd la vie dans une opération de déminage (Burkina 24)
Inde: le bilan des inondations s’élève actuellement à plus de 324 morts et des centaines de milliers de déplacés
Tuy: deux civils tués dans une embuscade, 5 blessés dont un policier
Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
Football: le Burkina Faso maintient son rang de 8e africain et se classe 52e au niveau mondial selon la Fifa
Musique: la « reine de la soul », Aretha Franklin s'est éteinte ce 16 août à l'âge de 76 ans
Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) réélu avec 67,17% des voix
Italie: l'effondrement d'un viaduc à Gênes fait au moins 35 morts, selon un dernier bilan

CULTURE

La finale de l’élection Miss Burkina édition 2018 aura lieu le vendredi 27 juillet prochain. Ce lundi 23 juillet 2018, le nouveau comité présidé par Alpha Ouédraogo a levé un coin de voile sur le contenu de cette finale qui se tiendra cette année, au pavillon «Le soleil levant» du Salon international de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO).


Miss Burkina qui a démarré sa caravane depuis le mois de janvier, a sillonné les 13 régions du Burkina à la recherche de l’ambassadrice de la beauté physique et intellectuelle du Faso qui sera couronnée le 27 juillet prochain. «Scolarisation de la jeune fille au Burkina Faso», c’est le thème retenu pour cette édition 2018. Relativement à ce thème, le N-Comib a mis sur pied un projet social qui a consisté dans sa première phase, à récompenser dans toutes les régions où la caravane a marqué une halte, les cinq meilleures filles admises au CEP 2017, à raison de 25.000 FCFA chacune, 50.000 FCFA à chacune des trois meilleurs filles aux BEPC 2017 et 100.000 FCFA à chacune des trois jeunes filles admises au BAC 2017. La seconde phase selon Alpha Ouédraogo, consistera à récompenser les meilleures filles aux examens de l’année académique 2018. Et la dernière phase consistera à mettre à disposition de la Miss qui sera élue, un fonds à même de lui permettre de venir en aide aux filles en mal de scolarisation sur l’ensemble du territoire national.

Le 27 juillet prochain donc, sera élu le trio de tête de la beauté nationale à l’occasion de la grande finale qui regroupera 20 candidates qui représenteront les différentes régions du Burkina. Le jury passera au scanner les candidates à travers les traditionnelles sorties de tenue traditionnelle, tenue de soirée ponctuée par l’exercice oral et la tenue olympique. Pour joindre l’utile à l’agréable, le N-Comib a concocté un cocktail d’artistes de renommée qui vont se produire sur scène. Ainsi, on annonce un spectacle d’ouverture qui portera la griffe de Donsharp De Batoro avec à ses côtés Asta Maila. Comme artistes invités, on annonce l’arrivée de Agalawal et Serge Beynaud de la Côte d’Ivoire. Les miss du Togo et de la Côte d’Ivoire seront à l’honneur en tant qu’invités. Cinq millions de francs CFA, c’est la somme à gagner par la miss qui sera élue au soir de la finale nationale, en plus des lots offerts par les partenaires.

On note cette année que les candidates de la Boucle du Mouhoun et du Sud-Ouest ont fait défection à la dernière minute. Le N-Comib est revenu sur le cas de Péguy Ingrid Ouédraogo qui selon M. Ouédraogo, avait fourni un certificat de scolarité de la classe de première. Mais chemin faisant et après vérification, il s’est avéré que le certificat fourni par Mlle Ingrid Ouédraogo était faux. Elle a donc été déchue de sa couronne et de son écharpe. 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

La décision prise par l'Assemblée nationale d'autoriser le vote des Burkinabè de l'étranger avec uniquement la carte d'identité et le passeport est-elle, selon vous:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé