Aujourd'hui,
URGENT
Politique: le groupe parlementaire dissident de l'UPC a changé de dénomination et s'appelle désormais Groupe parlementaire RD (UPC)
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)

CULTURE

Durant 6 mois, 64  élèves issus de 4 établissements et d’un centre communautaire (École Samandin A, Cours moderne André-Marie, École St Raphaël, Lycée mixte de Gounghin et de l’Association ICCV NAZEMSE) ont été initiés à la danse par 6 danseurs formés par le Centre de développement chorégraphique (CDC-La termitière). Les néo-danseurs ont présenté leur spectacle le samedi 14 juillet 2018 à Ouagadougou au CDC.

Le projet Art & Éducation, piloté par le CDC et soutenu par la Compagnie FV vise la sensibilisation et l’éveil artistique des jeunes publics à la danse. La formation artistique de ces néophytes à la danse a été assurée par six jeunes eux même formés intégralement aux arts de la scène par le centre la termitière.

Durant donc les six mois, les élèves ont appris les B.a.-ba de la danse sous toutes ses formes et surtout de la gestion de la présence scénique. Abdoul Kader Simporé, l’un des formateurs explique les modules qu’ils ont appris aux élèves : « Le thème de la formation a tourné autour de l’éveil et de l’épanouissement. Ce qui avait pour objectif de permettre aux élèves qui ont participé de pouvoir s’épanouir et aussi installer un certain éveil en eux. Le travail était essentiellement axé sur comment agir et s’exprimer  avec son corps sur la musique tout en développant les capacités motrices. Aussi, il était question d’installer en eux, la musicalité et la gestion de l’espace. La relation avec le partenaire de danse, l’équilibre, le déséquilibre et le partage de poids ont été abordés également». 

Les élèves munis de ces éléments ont concocté et présenté au public le fruit de leur labeur, un spectacle multi-rythme d’une quarantaine de minutes avec plusieurs types de danse : Hip-hop, Warba, Coupé décalé, tradi-moderne, etc. 

Yasmina Nikièma, élève en classe de 4e ne regrette pas cette aventure dans le milieu de la danse. « Les cours se sont bien pas passés et nous avons appris beaucoup de choses  comme la danse et les appels. Au début, c’était difficile mais avec le temps, on s’est habitué » confie t-elle.

Pour Salamatou Diéné, l’administratrice du CDC-La termitière, c’est un satisfecit de voir ce projet aboutir pour le bonheur des élèves et surtout des six formateurs. A l’en croire, le projet a pour objectif d’employer les jeunes que le centre forme et de transmettre aux jeunes élèves les valeurs culturelles et artistiques. 

« Le projet rentre dans notre dynamique de mettre en place des projets pour accompagner l’éducation et la sensibilisation des jeunes par l’art en général et la danse en particulier. Art et éducation répond à deux de nos questionnements à savoir la transmission des valeurs culturelles et artistiques de nos traditions aux plus jeunes (…) et l’employabilité des jeunes que nous avons formés. En effet, la mise en place de Art et éducation nous a permis cette année de donner de l’emploi à 6 danseurs et 3 musiciens ».  Les responsables des établissements dont les élèves ont bénéficié de cette formation ont montré leur satisfaction. Pour Louise Nignan, directrice de l’Ecole Saint Raphael 2, cette initiation à la danse a permis aux élèves de scruter de nouveaux horizons et de découvrir la l’art et la danse.

Le CDC au vu de la réussite du projet entend le pérenniser. Déjà une seconde phase est prévue débuter au mois d’octobre prochain. 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé