Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

photo: lefaso.net

CULTURE

Ce samedi 30 juin 2018, l’artiste musicien Floby a présenté officiellement aux mélomanes « Wakato », son nouvel album et le 5e de sa carrière. Alliant tradition et modernité, pour ce qui est du rythme, « Weedo » ou l’enfant du ghetto revient tout en force avec un opus de 16 titres.

« Wakato » ou le temps en français, se présente comme le canal par lequel Floby entend partager ses expériences avec les mélomanes. Ainsi, l’artiste dit chanter la vie à travers toutes les émotions qui la constituent. Soulignant qu’en ce qui le concerne, elle n’a toujours pas été rose, et en référence à son vécu, le « Noom Naaba » véhicule de façon générale un message d’espoir par le biais des  chansons que l’on retrouve dans « Wakato ».

Entièrement enregistré au Burkina Faso, cette production discographique a été concoctée par trois arrangeurs : Kevinson, Petit Jeannot et Pissy. Pour l’artiste c’est « pour faire savoir aux uns et aux autres qu’au Burkina, nous avons des hommes capables de faire de belles choses ».

Selon le protégé d’Ismaila Papus Zongo (administrateur de Floby), « Wakato » est le pont entre les fans de la première heure et ceux d’aujourd’hui. Comme quoi chacun y trouvera pour son compte, car on y retrouve le Floby de « Mam Sooré » son premier album, teinté de mélodies envoutantes avec des textes forts chantés en langue nationale et le « King Zodanga » metteur d’ambiances.

L’occasion fut saisie pour le staff managérial de l’artiste d’annoncer officiellement la signature de Floby avec la maison de disque « Keyzit ».  Cela va permettre à Florent Bélemgningré (Son nom à l’état civil), de s’ouvrir les portes de  l’international.  Et cette collaboration entre Floby et son nouveau producteur prend en compte 4 albums, et « Wakato » est le premier de cette série. « Nous assurons sa carrière, la gestion de ses droits d’auteur, son booking, l’organisation de concert … » a indiqué Moussa Wagué, fondateur de Keyzit, structure basée en France.

A travers « Wakato » qui est un savant cocktail entre afrobeat, warba, liwaga, Floby estime que, l’on devrait laisser le temps faire son effet. Car « Il y a un temps pour tout. Un temps pour chacun ».     

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé