Aujourd'hui,
URGENT
HCR: le Burkina Faso accueille à ce jour près de 34.000 réfugiés dont 56% d'enfants.
Présidence : les rois de différentes localités reçus en audience le mardi 20 juin par Roch Kaboré.
Mali: une trentaine de morts dans des violences entre Peuls et Dogons dans le centre du pays.
Auto-emploi : le Programme d'autonomisation économique des jeunes et des femmes, crédité d'une enveloppe de 16,5 milliards de FCFA.
Auto-emploi : les jeunes et les femmes burkinabè invités à soumettre leurs demandes de financement dès le 26 juin.
Algérie: un père écope de 2 ans de prison ferme pour avoir suspendu son bébé dans le vide afin d’obtenir des «like» sur Facebook.
Ramadan: 462 infrastructures marchandes de Ouagadougou ont été contrôlées par le ministère du Commerce.
ONU : Zéphirin Diabré participe aux travaux de la 35ème session du Conseil des Droits de l'Homme actuellement à Genève, Suisse.
Centrafrique : accusés d’agressions sexuelles et de participation à des trafics, les Casques bleus congolais chassés de la Minusca.
Bac 2017: le doyen des candidats, Amadou Gazambé, 58 ans, passe l'examen pour la 11ème fois.

CULTURE

Le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, a procédé ce mardi 27 décembre 2016 à Ouagadougou à la remise symbolique de 180 œuvres d’arts au Premier ministre Paul Kaba Thiéba. Ces œuvres d’arts locales -d’une valeur de plus de 100 millions de FCFA- sont destinées à la décoration des ministères et institutions du pays.


Le ministre en charge de la Culture, Tahirou Barry a exprimé sa satisfaction par rapport à  « cette décision prise en 2012 par le gouvernement de mettre en place un mécanisme de commande publique d’œuvres d’art pour la décoration des édifices publics ». M. Barry a affirmé que  « cela témoigne d’une volonté manifeste de prendre en compte la culture dans le processus de développement économique et social.»

Ce processus a permis l’acquisition de 180 œuvres d’art dont 109 tableaux peints, 62 sculptures sur bois et sur bronze et de 09 Batiks, pour un montant de plus de 100 millions de FCFA dans cette première opération.  Tahirou Barry a aussi estimé que « si la moitié des Burkinabè arrivait à acquérir en 2017 au moins une œuvre d’art de 1000 F CFA, cela pourrait apporter 8 milliards de francs à l’économie nationale (…) et cela améliorera les conditions de vie des artistes et leur professionnalisme».

Le représentant des artistes, Vincent Koala, a affirmé pour sa part  que « cette mesure est salutaire » et qu’elle était attendue par les artistes et elle devra être compléter.»  Par ailleurs, il a révélé que le gouvernement, au-delà de cette opération a aussi consacré le  « statut de l’artiste ». Lequel statut reconnait  le travail de l’artiste comme un travail à part entière aux yeux de la sécurité sociale.

Notons qu’à long terme, ce projet sera consacré par la loi dite « 1% artistique » qui consiste à ce que tout bâtiment public consacre 1% de son budget à la décoration de leur édifice par des œuvres d’art réalisées par des artisans locaux.

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba qui était présent  à la cérémonie s’est dit « très impressionné par la diversité des œuvres » et la richesse de notre patrimoine artistique.

Diane Zerbo (stagiaire)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir