Aujourd'hui,
URGENT
Roch Kaboré: "Je voudrais rassurer tous les déplacés internes de notre engagement à créer les conditions de leur retour dans leurs localités"
Climat: les glaciers du Groenland fondent sept fois plus vite qu’en 1990
11-décembre: "Pour bâtir ensemble un Burkina Faso prospère, nous devons nous départir de nos intérêts égoïstes" (Roch Kaboré) 
11-décembre: "J’ai décidé de commettre un groupe de travail pour l’écriture de l’histoire générale de la Haute-Volta au Burkina" (Roch Kaboré)
11-décembre: "je renouvelle mon appel à une trêve sociale et à une union sacrée autour des FDS pour vaincre le terrorisme"(Roch Kaboré) 
Politique: le candidat du CDP pour la présidentielle de 2020 connu d'ici le 31 janvier prochain
Algérie: les ex-Premiers ministres Ouyahia et Sellal condamnés pour corruption
Burkina: le gouvernement et le MCC ont signé le 6 décembre 2019 à Ouagadougou l’aide-mémoire du second compact
Mauritanie: au moins 62 migrants sont morts dans le naufrage de leur embarcation au large de la Mauritanie
Burkina: le budget de l’Etat gestion 2020 se chiffre en recette à 2 233,316 milliards FCFA et en dépenses à 2 518,456 milliards FCFA 

CULTURE

Le quartier Karpala de Ouagadougou a vibré aux couleurs et sons de la fête de la musique ce 21 juin 2018. A travers le concours «Talents du Faso», un grand podium a été dressé et a vu la prestation de plusieurs groupes artistiques qui à l’issue, ont reçu divers prix.


A l’occasion de la célébration de la fête de la musique, Karpala n’est pas resté en marge de l’évènement grâce à quelques jeunes du quartier. En effet, après une première édition en 2017, ces jeunes ont permis à plusieurs groupes artistiques de prester et de rivaliser leurs talents. Pour Marius Kouakoussui, promoteur de cet évènement, il était important d’organiser cette compétition karaoké pour permettre aux jeunes talents, de s’exprimer à travers le thème : «Non au trafic d’enfants». «Nous avons des jeunes talents qui ne savent pas le chemin à emprunter pour s’ouvrir des portes. Donc nous leur offrons ce canal pour se faire découvrir. Et c’est comme cela que nous allons ensemble, révéler nos talents cachés», foi de M. Kouakoussui.

Aux termes de la compétition, le premier prix est revenu à Esaïe Minoungou qui repart avec la production d’un maxi single de quatre titres + un clip vidéo, des gadgets, le tout d’une valeur de 500.000 FCFA. Le deuxième, Eric Nikiéma (un single de deux titres + un clip vidéo et des gadgets) ; le troisième, Jean-Baptiste Coulibaly est reparti lui, avec la production d’un single d’un titre, un clip vidéo et des gadgets.

Pour cette première édition, les organisateurs s’estiment satisfait et appellent les différents acteurs du secteur musique, à se mobiliser pour donner assez d’espaces aux plus jeunes. «Nous avions pas eu cette chance et c’est pour cela que nous avons souffert. Cela plait aux gens lorsqu’ils voient chanter dans les quartiers mais malheureusement, c’est difficile pour ces jeunes d’évoluer. Il est donc nécessaire que les partenaires nous accompagnes», ajoute Franck Bandré, artiste comédien et membre de l’organisation.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé