Aujourd'hui,
URGENT
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018
Ouagadougou: une formation tactique entraînera «des explosions bruyantes» le jeudi 15 novembre (ministère de la sécurité)
Sud-ouest: 72 cas de grossesse enregistrés en 2017 dans les écoles primaires et 328 au post primaire
RDC: la nouvelle épidémie Ebola fait 200 morts
Burkina: le pays a reçu  654,373 milliards de FCFA d’aide publique en 2017 (rapport)
Etats-Unis: au moins douze morts dans une fusillade en Californie
Musique: le Rwandais Buravan, est le lauréat du Prix Découvertes RFI 2018
Burkina: augmentation de 75 FCFA du prix du carburant à partir du vendredi 9 novembre 2018 (conseil des ministres).
Pakistan: la chrétienne Asia Bibi poursuivie pour blasphème et acquittée il y a une semaine a été libérée (Officiel)

CULTURE

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience, dans la matinée de ce mercredi 20 juin 2018, le dramaturge burkinabè Aristide Tarnagda, lauréat du Grand prix littéraire d’Afrique Noire 2017. Il est venu présenter sa distinction reçue à Paris le 24 mai dernier au chef de l’Etat.

A l’issue de l’audience, face à la presse, le lauréat a indiqué que le Président du Faso lui a exprimé sa fierté, et présenté ses encouragements.

Aristide Tarnagda a relevé que les critères qui ont prévalu à sa distinction ont trait à la force poétique de son œuvre distinguée, « Terre rouge et Façons d’aimer ». Le prix, composé d’un trophée, a une valeur hautement symbolique car il couronne les grands écrivains du continent. A ses yeux, il est important que des grands écrivains du continent reconnaissent la qualité de son travail.

Pour le ministre en charge de la culture, Abdoul Karim Sango, qui a accompagné le lauréat, c’est une fierté nationale qu’un compatriote soit distingué à un si haut niveau dans le domaine de la littérature et du livre. Car les pays africains sont confrontés à un véritable défi qui est celui de la culture de la lecture. Le ministre Sango dit espérer que l’expérience d’Aristide Tarnagda puisse susciter des vocations auprès des jeunes, parce que le livre est le meilleur moyen pour apprendre

Le fondateur et Président du conseil d’administration des Récréâtrales, Etienne Minoungou, a exprimé aussi sa fierté car c’est la littérature dramatique du Burkina qui est récompensée. Pour lui, c’est la première fois que le théâtre au Burkina est distingué à ce niveau. C’est un honneur fait à tout le milieu théâtral du Burkina Faso, qui connait une vitalité extraordinaire depuis quelques années, grâce à l’ensemble des acteurs. 

*Le titre est de la rédaction

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir