Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la conférence internationale sur l’élimination des mutilations génitales féminines se tiendra à Ouagadougou du 22 au 25 octobre
Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité (RFI)
Djibo: plusieurs présumés terroristes s'évadent dans l'attaque de la brigade de gendarmerie de la ville ce 18 octobre dans la nuit
Coopération: Jean Yves le Drian  réaffirme le soutien de la France au Burkina dans la lutte contre le terrorisme  
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique

CULTURE

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu ce 30 mai 2018  une délégation de la Fédération panafricaine des Cinéastes, (FEPACI) conduite par son Secrétaire Général, Cheick Oumar Sissoko.

Pour les cinéastes africains, présents dans la capitale burkinabé pour une réunion du bureau exécutif et du bureau consultatif de leur fédération, il s’agissait de rendre hommage à un pays (le Burkina Faso), qu’ils considèrent comme la terre de promotion du cinéma africain par excellence. Il s’agissait aussi pour eux, de remercier le gouvernement et le peuple burkinabè pour toutes les actions entreprises depuis 1969, date de création du Festival panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO). Sur ce registre, Cheick Oumar Sissoko cite pour exemple, l’INAFEC (Institut national d’Etudes et de Formation cinématographique), la cinémathèque africaine de Ouagadougou, la politique de maintien des salles de cinéma, la place des cinéastes, la politique de financement des œuvres cinématographiques…

Selon le Secrétaire général de la FEPACI, l’organisation est aussi reconnaissante au Président du Faso et au ministre en charge de la culture, Abdoul Karim Sango, pour l’accompagnement dont les cinéastes bénéficient. Cette reconnaissance va également au gouvernement pour la mise à disposition d’un siège sur l’Avenue N’Kwamé N’kumah.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé