Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: Paul Daumont et Awa Bamogo en bronze aux championnats d’Afrique de cyclisme (AIB)
Burkina: les deux enseignants enlevés le 11 mars dernier sur l'axe Djibo-Kongoussi ont été assassinés ce lundi 18 mars
France: le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, accusé de non dénonciation d'actes pédophiles
Kazakhstan: le président Noursoultan Nazarbaïev annonce sa démission après près de 30 ans de pouvoir
Mozambique: le bilan humain du cyclone «pourrait dépasser les 1000 morts»
Musique: le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur mineure
Mozambique: la ville de Beira terrassée après le passage du cyclone Idai, 73 morts comme bilan provisoire
Golf: le Burkina Faso remporte la « Ryder cup 2019 » devant le Japon
Burkina: Trois morts et des blessés dans l’attentat à la mine dans la Komandjari, Est du pays (AIB)
Pays-Bas: fusillade dans un tramway, au moins un mort plusieurs blessés

CULTURE

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, a exprimé sa satisfaction pour le bon déroulement de la 19e édition de la Semaine nationale de la Culture (SNC). Il a aussi saisi l’opportunité pour rappeler ses engagements pour une valorisation conséquente de la culture burkinabè et remercier les différents acteurs qui ont concouru au succès de l’édition 2018. 

À l’issue de la cérémonie, le Président du Faso dit repartir avec un « sentiment de satisfaction. Beaucoup de créativité, beaucoup d’engagement de nos acteurs, une adaptation par rapport aux réalités nationales ».Le chef de l’État a profité de l’occasion pour « remercier l’ensemble de tous ces acteurs, de toutes ces actrices qui ont contribué à faire de cette 19e édition un véritable succès ». Il a également remercié aussi bien les parrains qui n’ont ménagé aucun effort pour soutenir cette activité, que les Forces de sécurité qui ont assuré le maintien d’ordre et la sécurité de cette manifestation, de même que la presse qui a couvert tout au long de cette semaine les activités de la SNC, tous ceux et en particulier les populations de Bobo-Dioulasso pour leur participation massive aux différentes activités.

« Je voudrais également remercier la Ministre de la Culture du Mali qui est venue soutenir également cette activité. Je crois que les rapports entre le Mali et le Burkina Faso ne sont plus à démontrer en ce qui concerne leur qualité et j’espère que ce sera une occasion de pouvoir échanger chaque fois qu’il y aura des activités culturelles dans l’un ou l’autre des pays », a ajouté le Président du Faso. Selon le chef de l’État, toute activité rencontre ses difficultés. La culture dans le cadre du budget de l’Etat n’est pas dotée suffisamment pour assurer ses missions. « En même temps nous disons que le fondement de notre développement doit se baser sur une culture qui est forte et diversifiée. Donc nous devons travailler à joindre l’acte à la parole. C’est pourquoi ce matin, avec les artistes, je me suis engagé à faire en sorte que la cité des artistes puisse être terminée pour qu’en 2020, ils aient de meilleures conditions pour mener leurs activités. Je me suis engagé également à faire en sorte que les lauréats soient promus aussi bien sur le plan national qu’au plan international. Nous devons puiser les qualités positives de notre culture que sont l’honnêteté, la dignité, l’intégrité et le travail », a expliqué le Président du Faso avant de souhaiter un bon retour à tous en leur donnant rendez-vous en 2020 pour la 20ème édition. 

 

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé