Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

CULTURE

L’artiste musicien Joseph Salemberé, dit Salambo ou encore appelé l’homme du peuple repose désormais au cimetière municipal de Gounghin. Décédé le 27 février dernier, ce « doyen » de la musique burkinabè a été accompagné à sa dernière demeure ce samedi 3 mars 2018.

Parents, amis, fans et autres connaissances ont tenu à saluer la mémoire de Salambo en l’accompagnant pour l’ultime au revoir. C’est aux environs de 10h que le cortège est arrivé au cimetière de Gounghin. En cet instant précis la tristesse et l’émotion se sont emparées des visages des uns et des autres. 

Et c’est avec une voix étreinte que son camarade Oger Kaboré a prononcé l’oraison funèbre : « Il était de tous les combats avec nous. Notamment lorsqu’il fallait lutter pour le droit des auteurs burkinabè(…) Il est tombé la guitare à la main et nous saluons les belles œuvres qu’il a laissées à la postérité. Et qui doivent servir de leçon pour magnifier la culture burkinabè ».

Par ailleurs, pour le musicien Issouf Compaoré, celui que le monde culturel burkinabè pleure en ce jour aura vécu « utile». « L’homme du peuple » quitte à jamais la scène à l’âge de 74 ans. Il totalise 50 ans de carrière artistique avec à son actif des 45 et 33 tours, des albums cassettes et CD. Cependant, s’il s’est distingué à travers la musique, Joseph Salemberé aura servi à la fonction publique en tant qu’agent technique d’agriculture, jusqu’à sa retraite. Aussi, il a siégé au Conseil économique et social. Mais a aussi porté la casquette de préfet de département.

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé