Aujourd'hui,
URGENT
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu

CULTURE

Le nouveau directeur général du Bureau burkinabè des droits d’auteurs (BBDA) a pour nom Walib Bara. Il a été nommé en conseil des ministres ce mercredi 29 juin 2016.

 

Wahabou Bara dit « Walib Bara » remplace ainsi Kouliga Daniel Nikiéma à la tête du BBDA. La crise qui secouait cette maison avait fini par convaincre le monde culturel burkinabè qu’il fallait y apporter du sang neuf. Il y a quelques jours, l’information avait circulé sur les réseaux sociaux. Trois noms avaient été cités. Notamment Honoré Ouédraogo (juriste), Léonard Sanou (homme de lettre) et Walib Bara (consultant indépendant et secrétaire Général de la Confédération Nationale de la Culture du Burkina Faso).

Bien connu et beaucoup plus proche de la sphère culturelle, Walib Bara était jusque là, membre du comité de répartition des droits voisins au sein du BBDA.  Au-delà de cette nomination, il aura la lourde tâche de redynamiser la maison commune des artistes qui depuis un bout de temps, est en manque de stabilité. Connaissant lui-même les difficultés auxquelles font face les acteurs de la culture, une collaboration directe et limpide lui permettra certainement de réussir sur les chantiers où l’on pleurait le plus dans le monde culturel.

Depuis le 30 octobre 2015, un conflit oppose le personnel à la direction générale et pour cause, les agents accusent la direction générale de refuser d’examiner leur plateforme revendicative. Une plateforme qui se résume en l’amélioration des conditions de travail et de vie des travailleurs du BBDA. Espérons que cette nomination soit un début de solution afin que tous les acteurs concernés puissent accorder les violons.

Quelques éléments biographiques de Walib Bara

Production : Bonsa – Stephane Kely – Gorbankah – Saba – Saramaya – Bam Raady-Dj Jeff-Yeleen-Sissao
Edition : Pamika – Bibi -Tim Winsey – Bam Raady- Don Sharp de Batoro-Chevalier Am ‘s.
Evénementiel : Choc des musiques du terroir – Nuit du Binon-Marley d’or-Festival des Cultures urbaines-FIRHO.

Publication le livre « Le management des artistes-musiciens au Burkina-Faso, amateurisme, conflits d’intérêts et défis de la professionnalisation » en 2014.

Abel Azonhandé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé